tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Zooms Zoom – Marine Le Pen sur TVLibertés : « Le FN...

Zoom – Marine Le Pen sur TVLibertés : « Le FN est extrêmement stable ! »

919

Dans un entretien accordé à TVLibertés, la présidente du Front National évoque la politique d’Emmanuel Macron, les futures élections et s’exprime sur les enjeux du Congrès de son mouvement, les 10 et 11 mars prochains à Lille.
Interrogée par Elise Blaise et Martial Bild, Marine Le Pen affirme qu’elle ne croit pas utile de rencontrer Jean-Marie Le Pen et laisse entendre qu’elle pourrait ne pas être automatiquement la candidate des « nationaux » en 2022.
Elle répond aussi aux accusations d’instabilité du FN et d’hémorragie de ses troupes.

Entretien avec Marine Le Pen, jeudi 22 février 2018.

Emmanuel Macron : « Macron tient ses promesses : les promesses ultralibérales et ultramondialistes qui furent les siennes durant la campagne électorale ».

La recomposition politique : « On a assisté à une forme de déconstruction totale de la vie politique française. Je ne peux que me réjouir de cela car le Front National a été à la pointe de cette recomposition, et de la transformation du clivage obsolète gauche-droite pour un nouveau clivage mondialistes-nationaux » .

Réforme du baccalauréat : « Nous savons que le contrôle continu aura pour conséquences que les lycéens ne seront plus égaux sur le territoire. Les universités vont faire du lieu et de la qualité du lycée, le critère de sélection d’entrée dans leurs établissements » .

Islam : « Il n’y a pas d’Islam de france. La France est devenue le terrain de jeu de toutes les luttes d’influence de tous les islams du monde. La République doit poser des interdits. Et en premier lieu, qu’aucune règle peut être supérieure à la Constitution française.

Internet : « Internet est un contre-poison et aussi une pression nécessaire sur les médias traditionnels ».

Nouveau nom du FN : « Il ne faut pas être dans la nostalgie. il faut concevoir ce changement de nom, non pas comme un reniement car cela n’aurait aucun sens, mais comme une nouvelle étape de notre mouvement politique » .

Européennes 2019 : « je souhaite une alliance. Si il existe une alliance, tout le monde sera convaincu que la tête de liste doit être issue des rangs du Front National » .

Jean-Marie Le Pen : « Jean-Marie Le Pen pense que notre rupture a été suscitée par Florian Philippot, et il se trompe. Nous ne ferons plus de politique ensemble car les propos qu’il tient sont d’une rare violence. Je ne crois pas utile de le rencontrer, en tout cas pour parler de politique. Mais sii il souhaite des nouvelles de ses petits-enfants, ce sera avec grand plaisir » .

Le Front National : « Le FN est extrêmement stable.C’est un pôle de stabilité avec un processus démocratique sur le vote des statuts, du nom du parti et de la ligne politique. Et il y aura, avant la présidentielle, un nouveau congrès qui décidera de son président qui sera le candidat à la présidentielle « .

Présidentielle 2022 : « Si les adhérents du FN considèrent qu’il y a quelqu’un de plus performant, de plus armé, de plus solide, de plus rassembleur que moi, alors ils le choisiront et je me soumettrai à cette décision. A titre personnel, cela ne me pose aucun problème » .


related_posts('no_sidebar');?>
preloader