tvlibertés : nous c'est vous
Accueil LIVRE Ivan Rioufol : Macron, de la grande mascarade…aux Gilets jaunes

Ivan Rioufol : Macron, de la grande mascarade…aux Gilets jaunes

26,00 (port compris)

Du scrutin présidentiel aux Gillets jaunes, comment les analyses d’Ivan Rioufol sont validées par la réalité.

Le 7 mai 2017, la France fatiguée a élu, de guerre lasse, son Barack Obama blanc, son Justin Trudeau intellectuel, son petit prince survendu par la réclame. Emmanuel Macron dit vouloir combattre le « monde ancien » : ce dernier a, dans les faits, rempilé pour cinq ans. Le président de la République a recyclé les mêmes technocrates, la même élite coupée du peuple, les mêmes utopistes et leur idéal post-national, les mêmes fanatiques du conformisme et de ses âneries.

« Toute époque finit en mascarade » a écrit le génial moraliste colombien Nicolas Gomez Davila. Ce recueil est la chronique hebdomadaire de la lente décrépitude de la politique, qui a abouti à la fausse révolution macronienne. Parce qu’elle repose sur du sable, elle est promise à l’échec. Tout est à reconstruire, dans la résistance et la reconquête. Ceci est l’affaire des Français. La colère est parfois bonne conseillère.

Catégorie :

Description

Du scrutin présidentiel aux Gillets jaunes, comment les analyses d’Ivan Rioufol sont validées par la réalité.

Le 7 mai 2017, la France fatiguée a élu, de guerre lasse, son Barack Obama blanc, son Justin Trudeau intellectuel, son petit prince survendu par la réclame. Emmanuel Macron dit vouloir combattre le « monde ancien » : ce dernier a, dans les faits, rempilé pour cinq ans. Le président de la République a recyclé les mêmes technocrates, la même élite coupée du peuple, les mêmes utopistes et leur idéal post-national, les mêmes fanatiques du conformisme et de ses âneries.

« Toute époque finit en mascarade » a écrit le génial moraliste colombien Nicolas Gomez Davila. Ce recueil est la chronique hebdomadaire de la lente décrépitude de la politique, qui a abouti à la fausse révolution macronienne. Parce qu’elle repose sur du sable, elle est promise à l’échec. Tout est à reconstruire, dans la résistance et la reconquête. Ceci est l’affaire des Français. La colère est parfois bonne conseillère.