tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Livres Christian Combaz : La France de Campagnol

Christian Combaz : La France de Campagnol

24,90 (port compris)

Au temps de Georges Brassens, les braves gens n’aimaient pas « que l’on suive une autre route qu’eux ». Aujourd’hui, ce sont eux qui ont mauvaise réputation. Leur mémoire remonte à la France de Jules Renard, de Péguy et de Bernanos. Christian Combaz les connaît bien. Il a publié en 2012 un « Gens de Campagnol » (Flammarion), d’abord titré « Éloge des braves gens », où il décrivait l’amertume de ces déclassés. Depuis, les Gilets jaunes ont obligé tout le monde à faire monter au premier rang ceux qu’on ne voyait pas sur la photo. Cet album vous parle d’eux, avec, pour l’essentiel, le maintien du langage parlé. La France de Campagnol est celle qui résiste aux délocalisations, aux radars, aux gens qui boivent « avec modération », aux « celles-et-ceux », en somme à tous ceux qui souhaitent sa disparition et la vôtre.

Christian Combaz, romancier et chroniqueur né en 1954, a longtemps collaboré au Figaro et à Valeurs actuelles, tout en vivant à la campagne dans le Sud-Ouest.

Catégorie :

Description

Au temps de Georges Brassens, les braves gens n’aimaient pas « que l’on suive une autre route qu’eux ». Aujourd’hui, ce sont eux qui ont mauvaise réputation. Leur mémoire remonte à la France de Jules Renard, de Péguy et de Bernanos. Christian Combaz les connaît bien. Il a publié en 2012 un « Gens de Campagnol » (Flammarion), d’abord titré « Éloge des braves gens », où il décrivait l’amertume de ces déclassés. Depuis, les Gilets jaunes ont obligé tout le monde à faire monter au premier rang ceux qu’on ne voyait pas sur la photo. Cet album vous parle d’eux, avec, pour l’essentiel, le maintien du langage parlé. La France de Campagnol est celle qui résiste aux délocalisations, aux radars, aux gens qui boivent « avec modération », aux « celles-et-ceux », en somme à tous ceux qui souhaitent sa disparition et la vôtre.

Christian Combaz, romancier et chroniqueur né en 1954, a longtemps collaboré au Figaro et à Valeurs actuelles, tout en vivant à la campagne dans le Sud-Ouest.

preloader