fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Politique Eco Politique & Eco n°246 – Retraites, un grand absent du débat :...

Politique & Eco n°246 – Retraites, un grand absent du débat : le financement

670

Depuis Juppé, c’est la finance internationale qui à la main sur la dette des régimes de retraite.
Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Eloïse Benhammou, auteur du livre « Kleptocratie française » (Editions Le jardin des livres).

1) Comprendre le financement des retraites

(Evocation de la mémoire de Georges Lane intervenant de Politique & Eco décédé à Noël. RIP)
– Une arnaque sociale depuis 20 ans
– 1996 : Alain Juppé recule devant les grèves mais fait entrer la finance internationale dans le financement de la Sécurité Sociale
– Contreparties : l’augmentation des cotisations
– Plus de 40 régimes différents, faut-il n’en faire qu’un seul ?
– Le cas exemplaire du RSI. Excédentaire mais injuste et illégal
– Le mythe de l’égalité
– Les autres régimes excédentaires
– Spécificité française : le régime que tout le monde nous envie mais que personne n’imite
– Déficit réel ou artificiel ?
– Les comptes, un système de placement parmi les plus importants sur le plan international
– Un budget supérieur à celui de l’Etat
– Un viol de la règle selon laquelle l’Etat ne peut financer par l’emprunt que les investissements et non le fonctionnement
– Paradoxe des régimes spéciaux de retraite qui, en défendant le statu quo, soutiennent la finance internationale

2) Dette sociale et dette publique

– Un gros tiers du PIB
– Le système est-il performant, de plus en plus d’injustices ?
– Cotisations élevées pour petites retraites
– Le problème informatique, on ne passe pas facilement d’un régime à l’autre : l’exemple du RSI, la paie des militaires, le système à points
– Une logique d’un système qui peut durer quel que soit l’exécutif
– Fusion impôts/sécurité sociale, exemple la CSG
– Sterdyniak : il n’y a pas dette !
– A quoi sert la CADES, destinée à s’éteindre en 2024 ?
– Les régimes excédentaires et les régimes déficitaires : explications
– Le grave problème du Libor et le risque de remontée des taux
– Le parlement vote le budget social mais ne contrôle pas les dettes de la CADES
– Aucune poursuite pénale pour des placements sans contrôle

3) Comment sortir du système ?

– Un système à la limite criminel
– Promoteur de pauvreté et de détresse sociale
– Remettre en cause le monopole ?
– Un système d’extorsion
– Moins d’opacité sur les financements internationaux
– Un système modulable : le choix de la liberté
– Le système peut s’effondrer, agir avant le pire : en cas de crise financière, les régimes de retraites seraient gravement impactés
– Toujours le Libor que va décider Londres après le scandale des manipulations du taux, impact sur la dette sociale française
– Evocation des solutions de Claude Reichman. La loi votée pour interdire de quitter le régime
– L’attachement des Français à ce qu’ils croient être le système hérité de 45 et du CNR
– Une réforme est nécessaire mais pas celle de Macron
– La question de l’équilibre démographique
– Des immigrés pour financer les retraites ?
– La paix sociale en grand danger


related_posts('no_sidebar');?>
preloader