fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Politique Eco Politique-Eco n°238 avec Bruno Racouchot – Brésil : mythes et désinformation sur...

Politique-Eco n°238 avec Bruno Racouchot – Brésil : mythes et désinformation sur la 8ème puissance mondiale

414

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Bruno Racouchot, fondateur de la société Comes (Paris, Rio, Toronto) pour son livre : »Brésil – corruption, trafic, violence, criminalité – Vers la fin du cauchemar ? (Editions ESKA).

1) Un grand pays mal connu des Français

– 15 fois la France, huitième puissance mondiale
– Pays jeune, dynamique et fortement résiliant
– Un taux record d’homicides (31/100 000)
– 28 octobre 2018 : élection de Bolsonaro, non un basculement idéologique mais le rejet de la corruption et de la criminalité
– Gauche et droite confondues dans le même opprobre
– Une géographie de la violence, quartiers et Etats
– Le soutien des militaires, les plus respectueux de la Constitution mais attachés à la souveraineté brésilienne
– Une constitution sociale et fédérale mais rien de prévu pour la sécurité
– Sergio Moro, ministre de la justice et ancien juge anti-criminalité : le commencement de la fin du cauchemar
– Les images du Brésil vues de France : confusion et ignorance
– La part volée par la corruption, estimée à près de 6% du PIB

2) La corruption politique

– L’opération Lava Jato : l’équipe Lula incriminée – Lula, chef d’organisation criminelle
– Les trois étages de la criminalité comme dans l’Enfer de Dante
– Le patriotisme populaire révolté contre la trahison des élites
– Relations incestueuses entre les factions criminelles et la classe politique
– Tuer ou être tué, autorisation de riposte des policiers
– Baisse de la criminalité et des attaques de camions, – 25% depuis un an !
– Santé, infrastructures pénalisées par la corruption
– Essai d’explication culturelle de la violence au Brésil
– La culture de la ruse « jetinho »
– Une grande figure du brésil au XIXème siècle : Don Pedro II qui a permis le décollage économique du pays
– La France, jusqu’aux années 50 du XXème siècle a joué un rôle important au Brésil
– Aujourd’hui, la France est le premier employeur privé du Brésil, mais un nain politique du fait d’une classe politique française qui ignore tout du pays

3) Les périphéries, l’Amazonie, l’environnement, les Indiens

– Une frontière avec l’Europe, la Guyane (plus de 700 Km)
– Mercosur et UE
– Le pont sur l’Oyapock
– Les maladresses françaises : la déclaration de Macron sur l’Amazonie à Biarritz
– Un capital de sympathie dilapidé par arrogance et ignorance
– Un potentiel agroalimentaire colossal
– Les espaces en voie de conquêtes, la forêt a plus brûlé sous Lula que Bolsonaro
– Le Brésil : 20% des eaux de la planète
– Environnement, raison garder, risques et excès mais aussi maîtrise du problème dans un esprit de souveraineté
– J-Y Carfantan, un chapitre sur les Indiens et des zones d’habitat

Postface de Xavier Rauffer : les leçons à prendre dans l’analyse des réseaux criminels


related_posts('no_sidebar');?>
preloader