fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Politique Eco Politique & Eco n° 206 – Brexit : GB touchée, UE coulée...

Politique & Eco n° 206 – Brexit : GB touchée, UE coulée ? avec le Pr Jean-Claude Werrebrouck

755

Olivier Pichon reçoit le Pr Jean-Claude Werrebrouck professeur (h) à l’université de Lille et membre du G 21 et de l’association Pomone.

1. L’UE un OJNI (objet juridique non identifié)

– L’Europe, les passagers clandestins(les états) et les barreurs (les maîtres de l’économie)
– L’UE est pour l’instant régie par des traités internationaux
– Cela implique la coopération non la subordination
– D’où la règle de l’unanimité
– Lisbonne : un traité volé à la souveraineté populaire
– La Grande-Bretagne : un pied dans le monde (anglo- saxon), un pied en Europe
– La City, deuxième place financière mondiale, reste favorable à l’UE
– Le Problème aigu de l’Irlande et de la frontière
– Budget européen, probabilité réduite
– L’Allemagne n’est pas là pour payer mais pour gagner
– Ce désir français de l’universel qui néglige le particulier
– Victor Hugo : »adieu nation, bonjour humanité », le rêve éveillé de Macron
– La France sur la route de la servitude volontaire en raison de « ses grands principes »

2. De sérieuses pertes de patrimoine industriel pour la France

– Le sud en voie d’affaiblissement
– Industrie en péril, même l’Italie du nord
– Quand la Grèce avait une (petite) industrie, c’était avant l’Euro
– France : après les pertes d’industrie de manufactures (habillement, métallurgie), on arrive dans le dur
– L’exemple de l’armement : toute la chaîne industrielle complète désormais menacée
– L’Allemagne a un % de son PIB consacré à l’armement supérieur à la France
– Le successeur du Rafale ne sera pas français
– Après Alsthom, Péchiney, Dassault ?
– Les retards d’Ariane 6 expliqués par les discussions « européennes »
– L’idéologie d’une souveraineté européenne est une utopie dangereuse et peu sérieuse
– L’arme nucléaire ne se partage pas
– Brexit : celui-qui part doit souffrir, comment Barnier « savonne » la planche pour les Britanniques
– L’Allemagne, en difficulté, en passe de se raidir plus que de s’assouplir
– Ces pays d’Europe sans l’euro : un niveau de prospérité supérieur aux autres qui sont dans l’euro

3. L’Euro et l’économie européenne, perdants et gagnants

– La prospérité britannique aujourd’hui
– Les approvisionnements en question, les douanes, les flux de camion, le juste à temps
– Un processus lent de démondialisation : le lien entre la croissance du commerce international et la croissance du PIB n’est plus établi
– GB : 30 millions de T d’objets manufacturés importés, 20 millions exportés
– L’Allemagne sera affectée par le Brexit. Elle a besoin de la City
– La livre est attractive, délocalisations possibles vers la GB
– L’Euro, un verrou de trop
– Le risque italien, le sort de l’euro passe par Rome
– Le retour des effets Mefo, une émission de monnaie autonome pour l’Italie
– Et la France ? En s’appuyant sur l’article 16 de la Constitution, le gouvernement de la France pourrait mettre fin à l’euro
– Où l’on apprend par l’agence France Trésor que l’or et les réserves de devises sont encore classées par pays
– Draghi, docteur honoris causa de l’université de Bologne y prononce un discours délirant sur la souveraineté européenne
Discours repris intégralement par toute la presse française. Question : qui finance ces journaux ?


related_posts('no_sidebar');?>
preloader