tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Politique Eco Politique & Eco n° 167 – Quand la finance n’est pas de...

Politique & Eco n° 167 – Quand la finance n’est pas de la spéculation mais de l’épargne.

63

 Avec Eric Doutrebente président de la Financière Tiepolo

Les dessous de l’économie avec Natasha Königsberg

Olivier Pichon reçoit Eric Doutrebente président de la Financière Tiepolo :

 

  1. Le métier de la finance, une terre inconnue et souvent dénigrée.
  • Une société de gestion privée.
  • 400 sociétés et 200 banques.
  • De la corbeille au numérique.
  • Le cas Carmignac.Les produits Carmignac
  • La financière Tiepolo une approche original, le client voit les entreprises.
  • La recherche de la liquidité ;
  • Le changement historique d’échelle de la masse financière.
  • Les deux aspects du métier : gestion financière et gestion privée.
  • La connaissance de la personne du client une exigence de la financière Tiepolo : humaniser le métier.
  • Le rôle de l’AMF.
  • Garantie en capital et garantie institutionnelle.
  • Le choix de valorisation dynamiques.
  • Sur les marchés actions le long terme est-il toujours gagnant ?
  • Les krachs boursiers en question.
  • Les épisodes depuis un quart de siècle.
  • La crise de 2007 / 2008.
  • Le cas d’Air liquide une très bonne entreprise et pourtant 45% de baisse.
  • Après 2008 la FT a moins baissé que le marché.
  • Les titres en restructurations sont dangereux.
  • Les valeurs moyennes des PME, de belles pépites l’exemple de Naturex.
  • Le problème des OPA.
  • Le plus important : la qualité des hommes !

2. Sortir des visions anxiogènes.

 

  • L’or que faut-il en penser ?
  • Un marché étroit contraire à la parabole des talents.
  • Réflexion sur une courbe : l’or relique barbare ! Les performances des autres valeurs sans comparaison possible.
  • L’immobilier et les taux d’intérêt en question.
  • Les grandes valeurs : Dior, LVMH Air Liquide.
  • L’important est le choix des titres et non l’effet de levier.
  • Un travail d’équipe, en finance un homme seul est un homme mort.
  • La fiscalité, les taux d’intérêts, la guerre commerciale, ne pas se préoccuper à l’excès de la macro économie.
  • Spéculation, économie réelle contre économie virtuelle, mondialisation : quelle réalité ?
  • Exemples de PME performantes.
  • Relations avec les banques et la déshumanisation digitale.
  • En finir avec la vision anxiogène.

 

  1. Où en sont les marchés, peut-on vraiment parler de reprise économique ?

 

  • L’économie est en croissance mais quid de la montagne de dettes ?
  • En face de la dette des créations de richesse, qui a intérêt à l’effondrement ?
  • Faciliter la vie de nos clients.
  • Les bons résultats d’entreprises.
  • Le cas américain.
  • Recrutement en hausse en France problème de formation.
  • Hausse logique des salaires en pénurie de main d’œuvre qualifiée ?
  • L’exemple de la maroquinerie.
  • Le problème du dollar  et du risque de change.
  • Le risque de change n’est plus un problème.
  • Le plus important la satisfaction des clients.
  • Flat Tax et retour des jeunes français diplômés.
  • La clientèle modeste, la veuve de Carpentras n’est pas exclue, et elle a des enfants, ce qui peut rajeunir la clientèle.
  • Le client comme source d’information.
  • Retour sur les valeurs préconisées,  L’Oréal,  Bolloré  les sociétés d’ingénierie informatique.
  • La vogue justifiée des PME.
  • Que penser de l’assurance vie ?

Le rendement est en raison du risque mais pas de risque trop aventuré.

 

 

 

related_posts('no_sidebar');?>
TVL

GRATUIT
VOIR