fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Les Essentiels - Extraits Patrimoine / L’Hôtel de la Marine en passe de devenir un mémorial...

Patrimoine / L’Hôtel de la Marine en passe de devenir un mémorial de l’ esclavage – Extrait du JT du 14 mars 2017

558

L’Hôtel de la Marine en passe de devenir un mémorial de l’ esclavage ! L’hebdomadaire Minute révèle que ce bâtiment chargé d’Histoire pourrait bien servir de véritable anti-chambre de la repentance…

Faire d’un bâtiment chargé d’Histoire un lieu de repentance et d’auto flagellation. C’est le dernier projet que pourrait laisser le président de la république avant de sortir des radars. L’hôtel de la Marine, bâtit au milieu du 18ème siècle devrait ainsi devenir un mémorial de l’ esclavage ! Après avoir été dans un premier temps un garde meuble de la couronne avant d’être affecté à la Marine jusqu’en 2015, le lieu servira à présent à dénigrer l’Histoire de France et de la civilisation européenne.

Parmi les personnalités auditionnées dans le cadre du projet de reconversion des lieux, on trouve la fine fleur de l’antiracisme : Christiane Taubira, l’ancien footballeur Lilian Thuram, le député socialiste Victorin Lurel, le président de SOS Racisme Dominique Sopo ou encore Louis-Georges Tin président de l’organisation communautariste noire CRAN.

Et pour chef d’orchestre du réaménagement, Manuel Valls, alors premier ministre avait nommé en aout dernier un certain Lionel Zinsou, ancien 1er ministre béninois fraichement défait de l’élection présidentielle du Bénin…

Lionel Zinsou, fils du médecin du président sénégalais Léopold Sédar Senghor, a également été associé-gérant à la banque Rothschild ce qui lui fait un point commun avec notre Macron national. Il a aussi été membre du comité directeur de l’Institut Montaigne et administrateur du quotidien Libération.

La lettre de mission décrivant les objectifs de la future institution est pour le moins éloquente ! On peut y lire que notre sombre époque est “tentée par le repli qui divise et oppose”, une période où le combat contre le racisme est devenu “une nécessité”. On atteint même un sommet de niaiserie quand il est question de régler la question contemporaine des stigmates de l’esclavage par des signes forts à destination des jeunes et des “enfants à naître” ! Le mémorial se v


related_posts('no_sidebar');?>
preloader