fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Les Essentiels - Extraits Macron : quand le vernis craque – Cap sur l’Elysée | Vendredi...

Macron : quand le vernis craque – Cap sur l’Elysée | Vendredi 10 mars 2017

801

A moins de 50 jours du premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron prend la tête du sondage Harris, devançant Marine Le Pen d’un point. Depuis le début de la campagne, tout semble sourire au banquier Rothschild, coqueluche des medias.

Alors que les affaires s’abattaient sur Marine Le Pen et sur François Fillon, la foudre médiatique a bel et bien choisi son protégé. L’ancien locataire de Bercy a tous les droits, pas question de fouiller dans son passé… Pourtant, Macron, ce n’est pas que la bulle médiatique autour d’un loup de la finance, c’est aussi une part d’ombre. Retour sur des affaires capables de jeter l’opprobre sur le favori du Système.

&feature=youtu.be

Les medias nous cachent-ils des informations sur Emmanuel Macron… C’est en tout cas l’impression que l’on a si l’on compare avec le déferlement de boules puantes sur les candidats Fillon et Le Pen. Pourtant, Emmanuel Macron n’est pas exempt de tout soupçon… bien au contraire. C’est en 2008, 4 ans après sa sortie de l’ENA, qu’Emmanuel Macron rejoint la banque Rothschild. En pleine crise financière, celui qui n’est alors âgé que d’une petite trentaine d’années fait office de jeune premier, il est surnommé “le Mozart de la Finance”. En deux ans à peine, Macron devient associé-gérant de la banque familiale… une ascension fulgurante. En 2012, le jeune carnassier rencontre le patron de Nestlé, Peter Brabeck, lequel le charge de gérer des laits infantiles du laboratoire Pfizer. La transaction s’élève à 9 milliards d’euros. Avec ce coup, Macron touche le gros lot…

Pendant ce temps, Macron fait aussi dans le bénévolat… Il conseille dans ce cadre la Société des Rédacteurs du


related_posts('no_sidebar');?>
preloader