fbpx
tvlibertés : nous c'est vous

INFO EN CONTINU

Hadama Traore, organisateur de la manifestation de soutien au terroriste de la Préfecture de Police de Paris Michaël Harpon, annonce sa candidature aux municipales à Aulnay-sous-Bois.

MUNICIPALE 2020 : DÉBUT DE CAMPAGNE HO CHI MINH (affiche européenne 2019)⚠️ 21 juin 2019, lancement officiel de la…

Posted by Démocratie Représentative on 2019 m. birželio 3 d., pirmadienis

Un adolescent de 16 ans et demi a été interpellé lundi 21 octobre dans l’enquête sur la profanation de plusieurs dizaines de tombes au cimetière de Binic-Étables-sur-mer, dans les Côtes-d’Armor, rapporte mardi France Bleu Armorique. L’événement avait eu dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 octobre. Un employé des pompes funèbres avait découvert des petites croix d’une vingtaine de centimètres peintes sur environ 80 tombes du cimetière.

France Info

La famille qui accueillait jusqu’alors le petit Léo ne comprend toujours pas la décision du conseil départemental de l’Eure. Le conseil de famille a statué, et décidé que les Millencourt ne pourraient pas adopter le petit garçon dont ils avaient la garde depuis 3 ans et demi.

Le conseil de famille qui statue dans ces situations a décidé le 14 octobre dernier que la famille Millencourt ne pourrait pas adopter le petit Léo, 6 ans.
Selon la famille, il leur est reproché leur âge -le couple a 54 ans-, la différence d’âge entre les enfants biologiques du couple (35 et 31 ans) et Léo, et surtout de trop gâter le petit garçon. Le conseil de famille évoque aussi un supposé manque affectif de Monique, que viendrait combler Léo.
Monique et son mari sont d’autant plus dévastés que le garçonnet leur a été retiré dès le lendemain matin de la décision, et que les services de l’enfance n’ont aucun reproche à leur faire.

France 3

La djihadiste de 22 ans avait tenté de faire exploser une voiture près de l’église Notre-Dame de Paris, en septembre 2016.

La djihadiste Inès Madani a fait appel de sa condamnation à 30 ans de réclusion pour avoir tenté de faire exploser une voiture près de Notre-Dame en septembre 2016, a annoncé ce mardi son avocat Laurent Pasquet-Marinacce.

L’Express

La promesse de Boris Johnson de sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 octobre doit passer deux tests majeurs mardi au Parlement britannique.

Vous êtes découragés de suivre la saga du Brexit, qui n’en finit plus ? Restez éveillés, car cette semaine est cruciale. Les députés britanniques ont imposé samedi à Boris Johnson une condition au vote de l’accord de divorce entre Royaume-Uni et Union européenne : ils veulent d’abord examiner les textes d’application qui garantissent la mise en oeuvre de cet accord, afin de s’assurer qu’ils soient votés d’ici le 31 octobre, prévenant ainsi tout « no deal ».

L’Express

Michel Joux, président FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes, dénonce sur franceinfo mardi un « agribashing » qui « tape sur le moral », alors que les agriculteurs se sont donnés rendez-vous devant les préfectures pour interpeller le président Emmanuel Macron.

Les agriculteurs se donnent rendez-vous à l’appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs mardi 22 octobre matin devant les préfectures pour interpeller le président Emmanuel Macron. Objectif : obtenir de sa part une prise de position forte contre la déconsidération dont ils estiment être victimes et le malaise qui en découle. Michel Joux, président FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes, dénonce sur franceinfo mardi un « agribashing » qui « tape sur le moral ».

France Info

Dans le cadre de son déplacement en outre-mer, Emmanuel Macron se rend à Mayotte pour vanter l’opération « Shikandra », lancée pour mieux lutter contre l’immigration clandestine. Une opération qui ne soulève pas l’enthousiasme de la population.

L’opération a été baptisée « Shikandra », du nom d’un poisson qui mord quand on s’approche de lui. « Shikandra » à Mayotte, ce sont désormais neuf bateaux intercepteurs contre quatre avant, davantage de surveillance aérienne, des forces mises en commun, police de l’air et des frontières, de la gendarmerie, et de la légion étrangère. En déplacement quatre jours outre-mer, Emmanuel Macron vient vanter, mardi 22 octobre, ce dispositif pour mieux lutter contre l’immigration illégale dans le département.

France Info

« Je prédis les évènements parce que je vois des enclaves islamisées, des « Républiques islamiques aux petits pieds »… Les Français doivent se révolter; vous défendez toujours les grands peuples, vous les appelez toujours à la rébellion, à la révolte…Et les Français jamais. Quand les Français veulent se révolter contre une situation inique, là vous dites que ce sont des pétinistes et des racistes. Cela ne marche pas ! Les Français aussi sont un grand peuple ! »
Face à l’info : Bernard Henri Lévy / Eric Zemmour : le face-à-face sur CNews

Up Next
You can skip ad in
SKIP AD >
Advertisement
0:00
 / 
0:00
      • 2x
      • 1.5x
      • 1x
      • 0.5x
      • 0.25x
        EMBED LINK
        COPY
        DIRECT LINK
        PRIVATE CONTENT
        OK
        Enter password to view

        0:00

        preloader