tvlibertés : nous c'est vous

INFO EN CONTINU

Nouveau rebondissement au sein des Républicains : Le maire de Nice, Christian Estrosi, quitte les rangs du parti de la droite parlementaire. Un départ qui se sera fait désirer pendant plus de 4 ans puisque l’édile niçois s’est montré compatible avec la politique d’Emmanuel Macron dès son arrivée à l’Elysée.

Après les polémiques et les rebondissements relatifs au rapprochement entre la liste du LR Renaud Muselier en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et les Marcheurs, les Républicains étaient en ébullition. Après une sortie de crise incompréhensible pour que chacun tente de ne pas perdre la face, le maire de Toulon, Hubert Falco, a décidé de claquer la porte.

Malgré une ligne politique difficile à cerner, les maires de Nice et de Toulon étaient des poids lourds chez les Républicains. Leur départ ne devrait donc pas arranger les affaires du mouvement, très affaibli depuis l’échec de la présidentielle en 2017. Toutefois, ces démissions pourraient être l’occasion pour LR de rédiger un véritable programme d’opposition à Emmanuel Macron pour 2022.

« Assassiner un policier ne fait plus peur aux criminels car ils ne craignent ni la justice, ni l’autorité de l’État. Je serai la Présidente qui incarnera la restauration de l’autorité de l’État face à un Président qui n’a eu de cesse de se complaire dans le laxisme », a notamment déclaré la présidente du RN au sujet du policier tué par balles à Avignon. Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron devrait « se sentir coupable de ce qu’il se passe ».

Trois CRS ont été placés mercredi en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur des violences dans un Burger King situé près de l’Arc de Triomphe en décembre 2018, en marge de l’Acte III des Gilets jaunes à Paris, a appris l’AFP d’une source proche de l’enquête. Les trois fonctionnaires sont entendus dans les locaux de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Quatre CRS avaient déjà été mis en examen dans cette affaire en juin 2020 pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique, et deux d’entre eux l’avaient aussi été pour violences volontaires avec incapacité de travail de moins de huit jours par personne dépositaire de l’autorité publique en réunion et avec arme.

Pour rappel, le 1er décembre 2018, lors de l’acte III des Gilets jaunes, une trentaine de manifestants s’étaient réfugiés dans un Burger King au terme de la journée décrite comme la plus violente du mouvement dans la capitale. Dans son rapport de fin d’enquête préliminaire daté du 16 mai 2019, l’IGPN rappelait toutefois «contexte» général de la manifestation, invoquant un «contexte insurrectionnel de chaos inédit».

RT

Du 7 juillet au 26 août 2021, Amaclio Productions présente la 9ème édition de La Nuit aux Invalides« Napoléon, l’envol de l’Aigle ». À l’occasion du bicentenaire de la mort de l’empereur, découvrez l’histoire du Français le plus célèbre de tous les temps. Plongez au cœur de l’histoire de Napoléon grâce à un déploiement technologique inédit vous offrant une expérience immersive hors du commun.

Présent – Nous sommes sans doute au tournant de ces élections régionales et départementales des 20 et 27 juin. Les positions fortes ne pourront plus être significativement ébranlées et, pour ceux qui dévissent, les éventuels redressements seront limités. D’autant que la bataille politique n’oppose pas une poignée de femmes et d’hommes, comme pour une présidentielle, avec les risques liés à une faiblesse, une fatigue, un coup de blues, mais des dizaines de listes, des centaines de candidats pour les régionales, des milliers de candidats pour les départementales. En principe, il ne peut donc y avoir de phénomène global. Un mauvais débat, un dérapage, une défection ont des impacts limités à un canton, un département, au pire une région.

Il n’empêche que, à 45 jours du premier tour, il est intéressant de noter les deux points suivants : dans les intentions de vote, les électeurs RN sont les plus déterminés, tandis que la volatilité des électeurs EELV (écolos) est la plus forte. C’est un premier indice qui met relativement à l’abri le RN d’une très mauvaise surprise, d’un fort écart entre sondages et réalité. A l’inverse, les écolos peuvent aussi bien percer que décrocher.

Le second point notable est le suivant : LR est pris dans la spirale de l’échec. Dans les Hauts-de-France, en PACA, ses troupes sont saisies de fébrilité, ses cadres semblent des souris dans un labyrinthe, courant en tous sens, Cela ne fait pas une défaite, mais cela ne crée certainement pas une dynamique. D’autant qu’on ne peut exclure une habile action des macronistes derrière toute cette agitation.

(…) Lire la suite sur Présent

Le conseil de surveillance de Facebook a annoncé mercredi 5 mai sa décision de maintenir l’interdiction pour l’ancien président américain Donald Trump de poster des messages sur sa page Facebook ainsi que sur son compte Instagram. Cependant, le conseil a estimé qu’il n’était «pas approprié pour Facebook d’imposer» une sanction d’une durée indéfinie et demande un réexamen de la décision arbitraire imposée le 7 janvier dans les six prochains mois.

RT

Les députés donnent leur feu vert pour le pass sanitaire dans les grands rassemblements. Un projet qui soulève toujours des critiques, notamment au sein de l’opposition, certains craignant une augmentation des inégalités. Pierre-Jean Ternamian, radiologue et président URPS (Union régionale des professionnels de santé libéraux) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Florian Philippot, président des Patriotes, en débattent sur RT France.

Un rapport de l’institut Montaigne révèle que 78% des comportements religieux rigoristes au travail concernent des faits relatifs à l’islam, selon un rapport. Des chiffres en augmentation par rapport à 2019.

Source

preloader
TVL

GRATUIT
VOIR