tvlibertés : nous c'est vous

INFO EN CONTINU

L’ancienne garde des sceaux rejoint ses adversaires à gauche dans la course à l’Élysée. 

Samedi 15 janvier à Lyon, Christiane Taubira a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle : « Il nous faut revigorer notre démocratie, en réhabilitant le Parlement, en contrôlant l’action du gouvernement et en veillant à la séparation réelle [des pouvoirs]. (…) Nous sommes trop éduqués, trop cultivés, trop actifs pour nous accommoder plus longtemps encore d’un possible usage des institutions comme instrument d’un pouvoir personnel. Pour toutes ces exigences d’un gouvernement qui nous respecte et qui vous respecte (…), je suis candidate à la présidence de la République. »

L’ancienne garde des sceaux a promis de se soumettre au résultat de la Primaire populaire, une initiative citoyenne transpartisane à gauche rassemblant au moins 120 000 électeurs potentiels et qui se déroulera du 27 au 30 janvier. Primaire populaire dont la validité n’est pas reconnue par plusieurs candidats, notamment par Yannick Jadot (Les écologistes), Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Anne Hidalgo (PS).

A lire également sur TVL :

Christiane Taubira : « J’envisage d’être candidate à l’élection présidentielle de la République Française »

Le préfet de Police de Paris a lancé un nouvel arrêté sur le port du masque en extérieur. Le gouvernement avait pourtant levé la mesure. 

La préfecture de Police publie ce jour un arrêté du préfet de Police via son compte Twitter. Dans un communiqué de presse en lien du post, le préfet justifie l’obligation du port du masque par « La situation épidémique actuelle », selon lui elle « nécessite que des mesures soient prises pour que l’espace extérieur, aussi limités que soient les risques, ne soit pas un lieu de contamination. »

Le port du masque va ainsi redevenir obligatoire nul part, pour ne pas dire partout dans la capitale.

En clair « le nouvel arrêté impose le port obligatoire du masque » pour « le bon respect des gestes barrières. »

A lire également sur TVL :

Plus de masque à Paris

 

Le réseau d’hôpitaux SSM Health, donnait plus de poids à la race qu’aux comorbidités de ses patients. 

Un scandale de grande ampleur frappe les Etats Unis. Un réseau d’hôpitaux catholiques privilégiait les soins aux non-Blancs, quelles que soient les pathologies, laissant de côté des Blancs aux pathologies graves sous le seul prétexte qu’ils étaient Blancs. 

Une révélation faite par le Washington Free Bacon, qui précise que le réseau en question, l’un des plus grands aux États-Unis, et qui gère 23 hôpitaux dans de nombreux états américains, prodiguait ses soins en fonction du nombre de points attribués à chaque patient. 

Ainsi un diabète valait 3 points, une hypertension 1 point, une obésité 1 point également, néanmoins la race « non-blanche » vous donnait 7 points de plus, quels que soient la  pathologie ou l’âge du patient. 

Dans le traitement du covid, une femme blanche de 49 ans, atteinte d’hypertension, d’obésité, d’asthme et de diabète n’obtenait que 19 points et cédait ainsi la place à une femme noire de 50 ans, sans aucun problème de santé annexe, qui obtenait, elle, 22 points en raison de son ethnie.

Il fallait 20 points pour avoir droit au traitement anti-covid Regeneron qui avait  soigné efficacement Donald Trump, et seuls les afro-américains y avaient droit.

Ce scandale a été dénoncé par le Wisconsin Institute for Law and Liberty qui a menacé SSM Health d’une action en justice. Les méthodes du réseau ont immédiatement été abandonnées.

CH

Le journaliste « star » de BFMTV-RMC est visé par une plainte déposée par une ex-journaliste de BFMTV. Les faits remontent à 2013 en Corse. 

Il semblerait d’après la description faite par plusieurs confrères que la journaliste en question serait Fanny Agostini, ancienne Miss-Météo à BFMTV de 2011 à 2017.

La jeune femme (33 ans aujourd’hui) a accompagné Jean-Jacques Bourdin à l’Open National de pétanque de Calvi en 2013. La scène se serait déroulé à l’hôtel où ils logeaient. Selon les dires de la journaliste, Jean-Jacques Bourdin a tenté de l’embrasser à plusieurs reprises, sans succès, il lui dira alors : « J’obtiens toujours ce que je veux ». Les jours suivants, il lui aurait envoyé plusieurs messages, au point de l’harceler.

Pour l’heure, l’intervieweur matinal n’a pas réagit, sollicitée également son avocate n’a pas souhaité donner suite.

 

Dimanche 16 janvier, à l’appel de plusieurs associations anti-avortement et anti-euthanasie, la 15e Marche pour la vie a eu lieu à Paris. 20 000 manifestants selon les organisateurs

Les nombreux participants se sont particulièrement opposé à la proposition de loi de la députée non inscrite Albane Gaillot (ex-LREM) qui prévoit de passer de douze à quatorze semaines le délai légal pour se faire avorter, mais également d’étendre la compétence des sages-femmes à la pratique des IVG par voie chirurgicale.

Cette proposition de loi revient en deuxième lecture ce mercredi 19 janvier au Sénat.

Terres de Mission sur la Marche pour la Vie ! Lien ICI.

 

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter l’ancien député du Val-d’Oise Philippe Doucet a annoncé la triste nouvelle. Ancienne star du petit écran, Lucienne Moreau était connue pour ses séquences dans « The Lucienne Live Report« .

Le 14 janvier dernier une pétition a été déposée sur la plateforme du Sénat, à l’initiative du Docteur Julien Devillerger et de l’association Bon.Sens.org afin d’obtenir l’ouverture d’une enquête sur les effets indésirables de la thérapie génique, appelée « vaccins » par les autorités.

Les personnalités à l’initiative de cette pétition expliquent leurs motivations: « il y a un an le gouvernement a opté pour la vaccination généralisée, s’appuyant sur des injections géniques expérimentales à ARN messager,  encore jamais utilisées chez l’homme dans une infection (…) les effets bénéfiques de ces substances semblent à très court terme et les effets indésirables, à court, moyen, et long terme, sont inconnus, voire potentiellement mortels. » et poursuivent « aujourd’hui aucun bilan n’a été effectué, aucune campagne de surveillance, d’évaluation, et de gestion des risques n’a été menée auprès de la population française. » 

Or la base de données européennes Eudra Vigilance de l’Agence Européenne du Médicament montre un lien probable entre la thérapie génique et de nombreux décès déclarés.

Ces effets secondaires et ces décès ne sont pas pris en compte par l’action gouvernementale, car niés par le ministre de la santé lui-même, alors même qu’ils sont régulièrement signalés par l’agence gouvernementale française. 

Lien de la pétition ici. 

Breizh-Info 

CH

Lundi 17 janvier, Christophe Castaner était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Le président du groupe de la majorité à l’Assemblée nationale a rappelé que le pass vaccinal s’appliquera à tout le monde sans exception.

À la question du journaliste qui lui demande s’il sera possible de participer au tournoi de Roland Garros sans être vacciné, l’ancien ministre de l’intérieur a répondu : « Il n’en est pas question. J’ai vu que Roland-Garros et les organisateurs s’étaient prononcés en ce sens hier. Au même moment, à l’Assemblée nationale, nous votions le pass vaccinal pour l’ensemble des Français et ceux donc qui iraient à Roland-Garros. Il n’est donc pas question que pour des grands sportifs, des artistes, des personnalités entre guillemets on déroge à la règle. La règle s’applique à tous ! Djokovic n’a pas vocation à jouer s’il ne respecte pas une règle qui va s’appliquer aux spectateurs et aux ramasseurs de balles mais aussi aux professionnels qui vont travailler et tenir une boutique à Roland-Garros. Quel monde serions-nous si on considère, parce qu’on est une star, qu’on peut déroger à la règle ? »

La Provence 

A lire également sur TVL :

L’Australie rejette le recours intenté par Novak Djokovic contre l’annulation de son visa et son expulsion du pays

preloader
TVL

GRATUIT
VOIR