fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Les Essentiels - Extraits La Turquie s’incruste en Europe

La Turquie s’incruste en Europe

437

La Turquie au cœur du débat européen ! Plusieurs réunions publiques de ministres turcs qui devaient se tenir dans des capitales européennes ont été annulées au dernier moment. Le ministre des affaire étrangères turc, Mevlut Cavusoglu, a finalement trouvé refuge en France.

Une crise diplomatique qui fait le jeu de Recep Tayyip Erdogan.

L’Europe résiste à la Turquie mais pas la France ! Le ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, et le ministre de la Famille, Fatma Betul Kaya, ont été refoulés des Pays-Bas alors qu’ils devaient tenir des réunions publiques destinées à soutenir le président turc Recep Tayyip Erdogan. En effet, un référendum doit avoir lieu le 16 avril prochain visant à augmenter les pouvoirs Avec ce vote, Erdogan dirigerait la Turquie jusqu’en 2029.

Cependant, plusieurs pays européens dont les Pays-Bas et l’Allemagne ne le voient pas d’un bon œil. Alors que ces pays ont eu le courage de refuser la tenue de ces meetings, le gouvernement français s’est une nouvelle fois écrasé devant la Turquie accueillant Mevlut Cavusoglu dimanche à Metz.  Malgré l’indignation de certains candidats à l’élection présidentielle, la réunion a bien eu lieu réunissant un milliers de ressortissants turcs. Des décisions politiques qui ont créé une véritable crise diplomatique poussant l’homme fort d’Ankara à… Evoquer le point Godwin ! Un raccourci et une confusion historique qui ne font pas vraiment honneur à la culture historique du chef d’Etat turc…

Et les déclarations du président n’ont pas tardé à faire leur effet. A Rotterdam au Pays-Bas, des milliers de turcs ont manifesté leur allégeance à Ankara avant d’affronter les forces de l’ordre.

Si Erdogan n’épargne pas la diplomatie hollandaise il donne des bons points à la France qui s’est montrée bien docile dans ce dossier…

Et si la France fait le dos rond, ce n’est pas le cas outre-Rhin. En effet le ministre de l’intérieur allemand s’est, à l’instar de ses homologues bataves, opposé à ce que des ministres turques viennent défendre le référendum d’Erdogan lors de meetings sur le sol germanique.

Voir également : Géopôles – Tout sur la Turquie et ses alliés d’hier et d’aujourd’hui

En Europe, les politiques menées par Recep Tayyip Erdogan inquiètent, notamment les liaisons dangereuses qu’il entretient avec l’Etat Islamique. Alors que l’Europe compte environ 4.5 m


related_posts('no_sidebar');?>
preloader