tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Le Journal Journal du mercredi 21 juin 2017 – Bayrou, Sarnez, Ferrand, Goulard :...

Journal du mercredi 21 juin 2017 – Bayrou, Sarnez, Ferrand, Goulard : les encombrants débarqués !

546

Les titres : Cap sur l’Assemblée / Bayrou, Sarnez, Ferrand, Goulard : les encombrants débarqués ! -Terrorisme / Belgique : l’Europe à feu et à sang – Armée / Les militaires disent adieu au Famas – Société / Fête de la Musique : objet culturel non identifié – International / L’EI cerné à Mossoul et Raqqa

https://www.youtube.com/watch?v=Mj_QVhNxj1I

Cap sur l’Assemblée / Bayrou, Sarnez, Ferrand, Goulard : les encombrants débarqués !

Brans-le-bas de combat au gouvernement. Ce qui devait être un réajustement après les législatives se transforme en jeu de chamboule-tout. Les ministres Modem ont disparu. Coup de pression du sommet de l’état ou mauvais pressentiments ?

Après Ferrand et Goulard, Bayrou et Sarnez prennent la poudre d’escampette. Tous mêlés dans une affaire de manière plus ou moins embarrassante, les ministres ont préféré jeter l’éponge. C’est tout du moins comme ça que l’information est présentée… Pourtant, alors qu’Emmanuel Macron fait de sa loi sur la moralisation de la vie publique une priorité, leur maintien est de plus en plus embarrassant. Evidemment, il fallait faire un peu de ménage. Le breton, Richard Ferrand, secoué par une affaire remontant à ses fonctions de directeur des mutuelles de Bretagne où il aurait pris des décisions en faveur d’un enrichissement de sa compagne, a jeté l’éponge de son ministère de la cohésion des territoires depuis mardi… Il pourrait récupérer la présidence du groupe de la République en Marche…

François Bayrou, président du Modem, le parti empêtré dans une affaire d’emplois fictifs rémunérés indûment par le Parlement Européen n’était pas le plus adapté pour porter le texte. A plus fortes raisons que sa propre assistante est clairement visée par l’enquête. Sylvie Goulard, également Modem, a savamment quitté son poste de ministre des Armées en expliquant qu’elle souhaitait se mettre pleinement à la disponibilité de la justice pour répondre aux accusations dont elle pourrait faire l’objet. Comme une impression que le vent tourne…

De son côté, Marielle de Sarnez emboîte le pas à François Bayrou, comme à son habitude. Première vice-présidente du Modem, la fugace ministre des affaires européennes est également éclaboussée par le scandale, elle a donc préféré faire savoir qu’elle ne souhaitait pas rempiler pour un poste ministériel. Non pas qu’elle souhaite mettre des parenthèses à sa carrière politique… puisqu’elle brigue désormais la présidence du groupe Modem à l’Assemblée… Une drôle d’idée pour quelqu’un qui semblait vouloir démissionner de son ministère pour éviter le scandale… A croire que les postes à l’assemblée exigent moins d’honnêteté…  Entre Ferrand et Sarnez, la présidence des groupes de la majorité présidentielle sont visiblement les usines à recycler… Un procédé qui, de ce fait, ne lave pas véritablement la classe politique au pouvoir des accusations de corruption…

Pour autant, le départ de ces quatre personnalités a un mérite… Elle fait de la place à de nouveaux entrants… et les intéressés se bousculent au portillon… qu’ils se soient de gauche.. ou de droite. Déjà séduit par Macron lors de la campagne sans pour autant franchir le rubicon, l’ancien maire de Nice, Christian Estrosi a salué éhontément le retrait des quatre ministres, considérant que la droite avait des leçons à recevoir de ce genre d’attitude.

Pourtant, tout porte à croire que ces démissions en chaîne n’ont rien de spontanées et qu’elles ont été très largement incitées par l’exécutif Macron / Philippe. Dans ce cas, le soutien de façade présenté sur tous les plateaux de télévisions pendant la campagne n’était qu’une stratégie de campagne… Soutenir jusqu’à l’échéance mais lâcher après pour ne plus se salir… Encore une nouvelle démonstration de la tactique Macron…

1) Terrorisme / Belgique : l’Europe à feu et à sang

Nouvel attentat à Bruxelles en Belgique. Mardi aux alentours de 20h30, un djihadiste marocain âgé de 36 ans et issu du quartier, devenu fameux, de Molenbeek a fait sauter une valise avant d’être neutralisé par des militaires. Aucune victime n’est à déplorer cette fois-ci mais l’Europe semble bien être contrainte de s’habituer aux attentats islamistes…

2) Armée / Les militaires disent adieu au Famas

Un nouveau fusil pour l’armée française ! Le HK 416 F va remplacer progressivement l’indémodable Famas. Ce fusil de fabrication allemande sera distribué aux 3 armées françaises d’ici 10 ans. Un changement qui fait suite à un appel d’offre auquel aucun constructeur français n’a pris part.

3) Société / Fête de la Musique : objet culturel non identifié

C’est le grand jour pour la fête de la musique ! Chaque année depuis 1982, le 21 juin célèbre la musique. A l’initiative du très controversé ministre de la culture de François Mitterrand, Jack Lang, les musiciens et les chanteurs plus ou moins talentueux se donnent rendez-vous dans les rues. La fête de la musique rime désormais avec alcool, drogue et bagarre.

4) International / L’EI cerné à Mossoul et Raqqa

L’Etat islamique recule sur tous les fronts ! Dimanche, l’armée irakienne a lancé son ultime assaut à Mossoul contre les djihadistes qui utilisent les civils comme boucliers humains. De l’autre côté de la frontière, en Syrie, les forces de Bachar al-Assad ont avancé dans la province de Raqqa, la Capitale de Daesh.

5) Actu en Bref

Un turc à la tête des Musulmans de France ! Comme nous vous l’annoncions dans un précédent journal, l’organisation anciennement nommé UOIF pour Union des Organisation Islamiques de France a un nouveau président : Ahmet Ogras, un Turc très proche du controversé président Recep Tayyip Erdogan. Une fois de plus, l’organisation islamique a choisi une personnalité qui n’est pas un religieux pour la diriger alors que le but des Musulmans de France est de traiter des affaires cultuelles…

***

La répression des homosexuels en Tchétchénie au bac d’histoire. A Laval, en Mayenne un élève de terminale littéraire, pas au point sur les deux sujets proposés, a préféré disserter sur un sujet qui le concerne davantage. L’adolescent de 16 ans a donc passé son temps à rédiger plusieurs pages sur la répression des homosexuels en Tchétchénie. A l’issue de l’épreuve, l’élève a relativisé déclarant qu’il préférait faire passer un message plutôt que de rendre copie blanche. Mais le résultat sera le même: un beau 0.

***

Le bus magique des clandestins ! C’est le nouvel objectif de l’association de gauche Amnesty International France. A l’occasion de la journée internationale des réfugiés, l’association lance sa campagne intitulée “I Welcome”. Durant un an, un car sillonnera les routes du pays, se rendant dans les petits et grands festivals pour récolter les arguments des festivaliers en faveur de l’accueil des clandestins, comme par exemple le suivant : “Parce que le vivre ensemble commence par l’accueil de l’autre”-poignant… Ceux-ci seront ensuite envoyés au président de la République à l’issue de l’opération. En espérant que le bus ne fasse pas trop de sortie de route.

***

Les Républicains remportent une élection ! Evidemment il ne s’agit pas de la France mais des Etats-Unis. Dans l’Etat de Géorgie au sud-est du pays, la candidate à la Chambre des représentants, Karen Handel, l’a emporté avec près de 52% des voix. Réputé pro-vie, elle a battu un adversaire résolument anti Trump : Jon Ossof âgé de seulement 38 ans. Une victoire qui est certes un bon signe après six mois de présidence Trump mais qui ne doit rien au hasard puisque la candidate a profité d’une importante manne financière. Cette campagne est la plus coûteuse jamais réalisée pour une élection à la Chambre des représentants. Dans le Kansas, en Caroline du Sud et dans le Montana, les Républicains l’ont également emporté, à chaque fois avec moins de voix que lors des précédents scrutins.


related_posts('no_sidebar');?>
preloader