fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Le Journal Journal du mardi 4 juillet 2017 – Premier discours pour le second...

Journal du mardi 4 juillet 2017 – Premier discours pour le second de Macron

505

Titre : Politique / Premier discours pour le second de Macron – International / Bras de fer entre Trump et Kim Jong-un – Sécurité / La France face à la montée de l’ultraviolence – Économie / Le transport fluvial revient à la mode – Culture / Le son et lumière de SOS Chrétien d’Orient

https://www.youtube.com/watch?v=EURxT1HCVBg

1) Politique / Premier discours pour le second de Macron

Jour J pour Edouard Philippe. Le premier ministre a déroulé son discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale. Au lendemain de l’allocution présidentielle au Congrès de Versailles, la prestation du numéro 2 de l’exécutif n’a pas passionné les foules, à l’instar du vote de confiance qui s’est déroulé comme prévu.. sans anicroche.

C’était le passage obligatoire. Le discours de politique générale d’Edouard Philippe n’a pas marché sur les plates bandes d’Emmanuel Macron. Après les grandes lignes données par le président de la République devant le Congrès réuni à Versailles, Edouard Philippe avait la tâche de développer la mise en oeuvre et les volets social et sécuritaire, laissés de côté par Emmanuel Macron. Dans ce cadre, il était nécessaire d’expliquer comment la majorité entendait travailler pour la réduction du déficit, plus important que prévu, comme l’a révélé la semaine dernière la Cour des Comptes. Pour redresser la startup France, Edouard Philippe en a appelé au courage pour se désintoxiquer de la dette galopante remettant la France aux mains des marchés financiers. Il promet une dépense publique stable entre 2017 et 2018 et un déficit en dessous des 3% du PIB… Une projection bien optimiste puisque les Sages de la Cour des Comptes tablaient sur un minimum de 3,2%. Pour autant, Edouard Philippe a également promis une baisse des impôts d’ici 2022, sans oublier de revenir sur la future hausse de la CSG… censée être compensée par une chute des cotisations sociales… La réforme de l’ISF sera quant à elle reportée à 2019. Quoi qu’il en soit, la loi de programmation des finances publiques du quinquennat devrait être présentée à la rentrée, à l’instar du budget 2018. Point crucial des annonces, la suppression du Régime Social des Indépendants, le RSI, pour être accolé au régime général de la Sécurité sociale. Edouard Philippe est également revenu rapidement sur les chantiers de la loi travail pour évoquer la concertation et le futur dialogue parlementaire avant les ordonnances, réaffirmant en guise de gages l’importance du dialogue social. Pour calmer les ardeurs, le Premier Ministre a insisté sur une réforme des retraites pour plus de justice.. De même, les allocations chômages seront désormais ouvertes pour les démissionnaires. Edouard Philippe a également appelé de ses voeux une collaboration avec le maire de Paris, Anne Hidalgo et la présidente du conseil régional d’île de France, Valérie Pécresse, pour redynamiser l’emploi à Paris. Le CICE sera de son côté remplacé par des baisses de charges sur les SMIC et bas salaires, à la manière des réformes Fillon.
Edouard Philippe a également rendu hommage aux victimes des attaques terroristes tout en déclarant qu’il y aurait d’autres drames … comme Manuel Valls affirmant qu’il fallait vivre avec la menace terroriste. Pour autant, l’état d’urgence se terminera avant le 1er novembre pour faire la place à la nouvelle loi sécurité. Edouard Philippe a réaffirmé la priorité de lutter contre le terrorisme sans renier l’identité de la République Française et son état de droit.

 

Le Premier Ministre a également eu des pensées pour les soldats sur les théâtres extérieurs, affirmant que le budget de l’armée promis par la loi de programmation militaire serait porté à 2% du PIB d’ici 2025.

 

Edouard Philippe a évoqué une réforme pénale visant à alourdir les peines pour les crimes les plus graves mais à transformer les peines pour des petits délits en amendes… Un bon moyen de faire de l’argent pour l’état… reste à réussir à le récupérer… on prévoit également de nouvelles places de prison pour assurer de meilleures conditions de détentions aux détenus tout en pouvant emprisonner tous les coupables dangereux. Par ailleurs, la réflexion sur le nouveau service national sera aboutie à la fin de cette année.

 

Dans la même lignée, le premier ministre a évoqué la construction des jeunes dans l’identité française au travers d’une large culture, laquelle les rendra libres. Une réforme du BAC devrait aussi être menée progressivement pour arriver à son terme en 2021. De même, les tirages au sort pour les filières universitaires encombrées seront terminés… sans doute pour une sélection au mérite. Les handicapés devront aussi être davantage pris en charge pour leur scolarité.

 

Pour la santé, après un inexorable discours de lutte contre le tabagisme, avec un paquet de cigarettes à 10 €, et une prise en charge totale des frais de soins dentaires, ophtalmiques et auditif, le premier ministre a estimé qu’il fallait lutter contre les perturbateurs endocriniens… Jusque là, tout va bien… Mais le premier Ministre a emboîté le pas au ministre de la Santé Agnès Buzyn… laquelle a appelé de ses voeux l’obligation des 11 vaccins… Une drôle de manière de répondre au scepticisme grandissant des Français quant à l’efficacité, voire la nocivité, des vaccins. Pour autant, les laboratoires pharmaceutiques sont déjà en train de se frotter les mains…

Comme à l’accoutumée, le discours d’Edouard Philippe visait à entrer dans le détail des chantiers du quinquennat… Avec la majorité écrasante des députés de la République en Marche, le vote de confiance était une formalité…

2) International / Bras de fer entre Trump et Kim Jong-un

Les Etats-Unis haussent une nouvelle fois le ton contre la Corée du Nord. Le président américain, Donald Trump, s’est entretenu dimanche avec le premier ministre japonais, Shinzo Abe et le président chinois Xi Jinping, afin d’intensifier les sanctions contre Pyongyang.

3) Sécurité / La France face à la montée de l’ultraviolence

La France sous les coups de l’ultraviolence ! Des djihadistes aux manifestants d’extrême gauche en passant par les clandestins de Calais, la France se transforme en poudrière et les policiers ne savent plus où donner de la tête. Samedi, des centaines de personnes ont manifesté à Paris contre le projet de loi du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, visant à instituer un état d’urgence permanent.

4) Économie / Le transport fluvial revient à la mode

La Seine : nouvel axe de transport pour les Parisiens. Pour désengorger les bus et les métros, des projets alternatifs sont en cours de lancement ou à l’étude. Le chef de l’Etat souhaite également attirer les investisseurs étrangers pour développer de nouveaux projets technologiques.

5) Culture / Le son et lumière de SOS Chrétien d’Orient

Jeudi, l’association SOS Chrétiens d’Orient organisait un son et lumière à Paris à l’abbaye royale du Val de Grâce sur le thème “Martyr et espérance des chrétiens d’Orient”. Un spectacle organisé au profit des Arméniens de la ville sinistrée d’Alep en Syrie. Le chanteur Jean-Pax Méfret et de nombreux écrivains étaient présents pour l’occasion.

6) L’actualité en bref

Y a-t-il trop d’étrangers en France ? Selon l’enquête annuelle de l’institut Ipsos publiée lundi, les Français sont 65% à répondre à cette question par l’affirmative. 61% des personnes interrogées estiment par ailleurs que les immigrés ne font pas assez d’efforts pour s’intégrer et 60% ne se sentent plus chez elles comme avant. Autre chiffre révélateur des fractures sociales, 60% de Français pensent que l’islam est incompatible avec les valeurs de la société et près de trois quart que l’islam impose son mode de fonctionnement aux autres. Une tendance à la hausse par rapport à l’année dernière.

***

Nuit sanglante à Toulouse. Lundi soir, deux individus sur un scooter, vêtus de djellabas, ont tiré sur un groupe de personnes dans un quartier profitant du multiculturalisme, avant de prendre la fuite. Un homme a été tué, six autres blessés, dont deux grièvement. Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un règlement de compte. La victime avait été un temps suspectée dans une autre affaire de meurtre, en 2016, où un trentenaire avait été abattu de plusieurs balles dans le hall d’un immeuble, à quelques dizaines de mètres du lieu de la récente fusillade.

***

ArcelorMittal déverse de l’acide en pleine nature ! Un intérimaire travaillant pour un sous-traitant du site de Florange en Moselle a révélé le pot-aux-roses. Chaque jour entre décembre et février, il devait décharger son camion rempli de boue de fer dans un terrain vague de l’entreprise. Les salariés étaient au courant de cette pratique totalement illégale qui permettait d’éviter le coût du recyclage.

http://www.20minutes.fr/societe/2098575-20170704-video-florange-chauffeur-camion-assure-arcelormittal-deverse-acide-nature

L’intérimaire, qui a depuis perdu son emploi pour “rupture de discrétion commerciale”, avait pour consigne de ne pas tout vider tout au même endroit pour ne pas JE CITE “défoncer la nature”. Si la Direction régionale de l’environnement a ouvert une enquête, ArcelorMittal assure qu’il n’y avait aucun risque pour les populations.

***

Les chrétiens démocrates allemands font de la résistance ! Alors que le Bundestag a adopté le mariage homosexuel vendredi, un groupe d’élus de la CDU, le parti d’Angela Merkel, a saisi la Cour constitutionnelle pour vérifier sa validité juridique. Le chef de file du parti mais aussi la Chancelière, qui avait voté contre le texte, ont émis des doutes quant à l’initiative. Le parti patriote de l’Alternative für Deutschland envisage lui aussi de saisir la Cour.

***

C’est la fin de cette édition. Dans un instant, notre Zoom du jour. Michèle Tribalat, le célèbre démographe, ancien directeur de recherche à l’INED, a accepté de répondre aux questions de TV Libertés sur les chiffres de l’immigration en France. Elle dénonce l’aveuglement volontaire de l’intelligentsia sur le phénomène.


related_posts('no_sidebar');?>
preloader