fbpx
tvlibertés : nous c'est vous
Accueil Le Journal Journal du lundi 26 juin 2017 : La “gaypride” entre mauvais goût...

Journal du lundi 26 juin 2017 : La “gaypride” entre mauvais goût et revendications

326

Titre : Société / La “gaypride” entre mauvais goût et revendications – Société / Starbucks : un café nommé réfugié – Education / Baccalauréat : diplôme de l’incompétence – Economie / Déficit public : Bruxelles menace la France

https://youtu.be/mMRDPxFTHKA

Cap sur l’Assemblée

J-1 avant la rentrée parlementaire. Demain mardi, les nouveaux élus auront la joie d’ouvrir la cession au Palais Bourbon. Pour se familiariser avec les principes de l’institution, les députés commenceront par voter pour élire le président de la Chambre basse.

7 familles à l’Assemblée ! Les tractations d’alliances en vue de former les prochains groupes parlementaires sont désormais closes. Au bout du compte, ce sont 7 groupes qui feront leur apparition mardi 27 juin. Mais tous les groupes ne sont pas égaux… bien au contraire. Certains risquent bien d’être effacés derrière le troupeau de marcheurs.

Et face à cette recomposition du paysage politique, tous les mouvements sont bousculés… c’est ainsi que certains Républicains n’ont pas eu la chance de pouvoir renouveler leur mandat. C’est le cas du maire de Brienne-le-Château dans l’Aube, ancien député.

Une vision du politique qu’il faudra bien trouver. En effet, face au raz-de-marée en marche, Les Républicains vont être contraints de retrouver une cohésion s’ils veulent joueur leur rôle d’opposants… des opposants qui devront se choisir un nouveau chef de parti à l’automne… et avec le chef, une ligne. Pour l’heure, Valérie Pécresse est en lice… alors que Xavier Bertrand après avoir hésité, a décidé de ne pas se présenter… Nul doute que le fantôme de la guerre entre Jean-François Copé et François Fillon en 2012 plane encore sur tous les esprits…

1) Société / La “gaypride” entre mauvais goût et revendications

Samedi le lobby LGBT a organisé son grand raout annuel à Paris ! Quelques dizaines de milliers de personnes ont pris part à la quarantième “Marche des fiertés” dans les rues de la capitale. Au programme : demande de légalisation de la PM et de la GPA mais surtout un cortège de mauvais goût… Attention, certaines images peuvent choquer les plus jeunes ou les plus fragiles.

La “gay pride” fait le plein dans les rues de la capitale ! La désormais “traditionnelle” marche des fiertés en est déjà à sa quarantième édition à Paris. Pour le millésime 2017, ils étaient quelques dizaines de milliers à gesticuler sur des chariots et sur le pavé pour affirmer leur “droit à la différence” et réclamer la Procréation Médicalement Assistée, la PMA, pour tous sans restrictions mais aussi la GPA : la Gestation Pour Autrui.

Comme chaque année la marche a été l’occasion d’un déballage de mauvais goût avec son lot de déguisement à la frontière entre le ridicule et l’exhibitionnisme. Parmi les palmes de cette édition on retiendra probablement les chiens ou encore les gladiateurs.

Ces déguisements ont presque ringardisé les habituelles tenues de travestis ou encore d’ange noir pourtant très courus dans la symbolique LGBT.

Les “minorités” n’étaient pas non plus en reste pour ce défilé  tout comme le monde associatif de l’extrême gauche avec Amnesty International  qui avait son propre char mais aussi des slogans pour le moins politique, mélangeant sans frontiérisme et revendication LGBT avec toujours un goût pour le moins douteux…

Au rayon revendication, le cortège a vu intégrer cette année des associations favorables au droit d’asile des réfugiés LGBT et pour les “droits des couples binationaux LGBT”.

Au milieu de cette joyeuse bande, on retrouvait aussi des individus dans des tenues pour le moins décontractée voir carrément nues… des attitudes  qui n’ont pas effrayé les personnalités politiques venues soutenir la marche. Parmi ceux-ci, les habitués de la Gay-Pride dont l’inénarrable sénateur franco-israélo-turc Esther Benbassa  mais aussi des petits nouveaux du gouvernement comme le secrétaire d’Etat à l’égalité homme-femme Marlène Schiappa et le secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi.

https://twitter.com/DILCRAH/status/878597596901781505

Une présence ministérielle qui n’a pas empêché au char du mouvement politique du président de se faire chahuter, un char protégé par la police…

https://twitter.com/mandineSanchez/status/878630251819126785

Une opposition au mouvement En Marche qui s’explique par l’intransigeance du lobby LGBT à l’égard du nouveau président qu’ils ne jugent pas assez impliqué dans la défense de ce qu’ils estiment être leurs droits mais aussi de la présence de ministres jugés homophobes car ayant voté contre le mariage homosexuel comme Gérald Darmanin…

Une édition 2017 riche en teneur politique… une édition toujours financé par le contribuable,, la région Île de France à une nouvelle fois participé apporté son obole aux organisateurs…

La CFDT, proche du pouvoir macroniste, a pour sa part présenté une importante délégation, validant toujours un peu plus son virage sociétal au détriment de son action sociale.

Mais tout le monde ne gardera pas un souvenir impérissable de cette marche, la manifestation a en effet été marquée par plusieurs malaises de participants, des malaises liés probablement à la surconsommation de certaines substances ou une consommation excessive d’alcool…(3.47 à 4.00 avec son).

Grand enseignement de la mobilisation de 2017 : le lobby LGBT maintiendra bien sa pression sur le gouvernement et continuera d’exiger toujours plus… et cela même si le nouveau président n’est pas vraiment réputé hostile aux participants de la Gaypride.

2) Société / Starbucks : un café nommé réfugié

Y’a bon le café Starbucks ! La célèbre chaîne américaine de café a choisi d’embaucher 2 500 clandestins en Europe. Entre idéologie, marketing et discrimination à l’égard des nationaux, la multinationale s’inscrit dans une démarche analogues à celles d’autres grands groupes dits “engagés”.

3) Education / Baccalauréat : diplôme de l’incompétence

L’examen du baccalauréat en chantier ! La session 2017 s’est clôturée la semaine dernière non sans peine. Entre fuite des sujets, report d’épreuves et professeurs qui se font voler les copies, les élèves ne sont pas les seuls à offrir des pépites.

4) Economie / Déficit public : Bruxelles menace la France

“Des décisions difficiles pour réduire le déficit”. Forcé d’assumer les dépenses engagées par le précédent gouvernement, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, envisage notamment de sortir l’Etat du capital d’entreprises non stratégiques. Si l’administration fiscale ne repasse pas sous la barre des 3% fixée par les traités européens, Bruxelles pourrait infliger une amende de 4 milliards d’euros à la France.

5) L’actualité en bref

Ras-le bol-généralisé chez les gardiens de prison. Ce lundi, les surveillants pénitentiaires, qui réclament au gouvernement de meilleures conditions de travail et plus de sécurité, ont défilé devant le ministère de la justice, place Vendôme à Paris. Ils s’estiment oubliés par leur propre administration et remettent en cause les différentes promesses annoncées par les gouvernements. Les surveillants pénitentiaires estiment faire environ 70 heures supplémentaires par mois et ont à leur charge de 100 et 150 détenus par agent. Et nous profitons de cette actualité du monde pénitentiaire pour relever une erreur dans notre journal du 16 juin dernier dans lequel les illustrations du sujet concernant le site d’information actu pénitentiaire étaient erronées. Vous pouvez retrouver l’actualité des prisons de cet organe d’information sur la page facebook d’actu pénitentiaire déjà suivie par plus de 17 000 personnes.

***

Le djihadisme, une histoire de famille ! 3 parents de jeunes terroristes ont été mis en examen pour avoir envoyer de l’argent à leurs enfants en détournant les fonds de l’association Syrie Prévention Familles. Association subventionnée à hauteur de 90 000 euros par les pouvoirs publics. Son but est pourtant de soutenir les familles des proches embrigadés par des groupes extrémistes, de participer à la prévention des départs et d’aider les familles à maintenir le contact avec leurs proches présents en Syrie et en Irak.

***

L’union des droites l’emporte aux municipales ! Vous l’aurez compris ce n’est pas en France… mais en Italie ou les alliances entre les nationalistes de la Ligue du Nord et le centre droit de Forza italia, le parti de Silvio Berlusconi, ont gagné 16 des 22 villes concernées par le scrutin. Comme nous vous l’annoncions dans notre édition de jeudi, une telle victoire pourrait déboucher sur une reformation de la vie politique dans la botte avec un possible rapprochement des nationalistes et du centre droit pour les prochaines élections nationales. A noter que la ville de Gênes en Ligurie fait partie des bastions de gauche tombés dans l’escarcelle de la droite.

***

Les hooligans anglais contre l’islamisme ! Samedi, une manifestation a été organisée par des supporters de football réuni au sein de la FLA. Les autorités policières s’attendaient à un défilé de quelques 500 personnes mais ont dû finalement faire face à plusieurs milliers. Aucun incident n’a été déploré. Dans le même temps, les patriotes de l’English Defense League organisaient aussi une mobilisation tout comme les antifascistes londonien… La journée ne se serait conclue que par 6 petites interpellations sans que l’on sache de quels cortèges étaient issus les individus.

https://www.facebook.com/FootballAwayGrounds/videos/244978755993552/

***

Toujours outre Manche notons que le premier ministre Theresa May a enfin pu former un gouvernement en signant un accord avec le parti conservateur nord-irlandais.


related_posts('no_sidebar');?>