tvlibertés : nous c'est vous
Accueil La France de Campagnol Christian Combaz : La France de Campagnol – Compil du 27 février...

Christian Combaz : La France de Campagnol – Compil du 27 février au 3 mars 2017

466

Retraité heureux, retraité haineux

Je pense à deux personnes de la même famille, deux hommes, cousins germains, l’un veuf, l’autre célibataire, de 70 ans. L’un habite à Saint Cloud près de Paris dans un petit deux pièces, et l’autre ici à Campagnol dans une maison toute droite avec un balcon et un jardin. Ils gagnent la même chose soit à peine plus que mille euros, genre 1200, et chaque été, le citadin vient passer quinze jours chez son cousin veuf, dont la fille, divorcée, sans enfant, vient leur faire la cuisine pendant ses propres vacances. Nous avons donc là, comme dans les romans de Maupassant ou les fables de la Fontaine, deux vieux messieurs qui ont à peu près le même profil et dont les moyens d’existence sont les mêmes, qui sont propriétaires de leur modeste logement mais il y a un rat des villes et un rat des champs, et dans un cas c’est Jean qui pleure et dans l’autre Jean qui rit. Pourquoi?

La France de la 306

C’est l’occasion pour moi de souligner qu’il existe une véritable France de la 306 peugeot. C’est un bassin sociologique homogène, qui, pour résumer, ne voit absolument pas pour quelle raison il changerait, à 500 000 kilomètres, une voiture aussi commode, aussi bien dessinée, aux lignes sobres, à la mécanique relativement simple, qui va de 5 à 11 chevaux, et pour laquelle il existe encore des millions de pièces. Pour seule justification de son changement de voiture, le banlieusard qui avait d’ailleurs lui aussi une 306 vert bouteille puisqu’ ils l’avaient acheté ensemble en 95, a déclaré qu’il ne pouvait plus entrer dans Paris avec. Au passage Ca permet déjà de souligner qu’une ville qui n’interdit pas son centre ville à « toutes » les voitures, mais aux seules voitures de pauvres et de vieux, commet une faute morale. Les manuels d’histoire commenteront un jour la gravité de la chose quand nous en connaîtrons les conséquences, un peu comme lorsque des émeute


related_posts('no_sidebar');?>
preloader