Visite de Macron à Montpellier : « Mon fils m’a demandé si le prénom Pierre existait »

2432

Lundi, le « vivre-ensemble » prôné par les gouvernements successifs depuis une trentaine d’années en a pris un coup. En visite à Montpellier dans l’Hérault pour faire la promotion de son programme “sécurité”, Emmanuel Macron a été interpellé par Naima Amadou, habitante du quartier « populaire » de La Mosson. Devant les caméras de BFMTV, elle déplore le manque de mixité en racontant une anecdote personnelle.

Mère de famille, Naima Amadou, explique à Emmanuel Macron : « J’ai mon fils de huit ans qui m’a demandé si le prénom Pierre existait vraiment ou si ce n’est que dans les livres ». Le chef de l’Etat hausse les sourcils d’étonnement. Il y a pourtant fort à parier qu’il n’ignore en rien la situation dans certains quartiers en France : le 18 février 2020 à Mulhouse, Emmanuel Macron affirmait ne pas aimer le mot « communautarisme » et préférer évoquer le « séparatisme » d’avec la République. Mais parmi les quarante-sept quartiers de « reconquête républicaine » lancés, il semblerait qu’il ait oublié ceux de Montpellier !