«Violences policières»: treize ans après la mort de Lamine Dieng, l’État passe un accord à l’amiable

678

145.000 euros vont être versés aux proches de ce Franco-Sénégalais de 25 ans, décédé en 2007 après une arrestation musclée à Paris.

Lamine Dieng, un Franco-Sénégalais de 25 ans, est mort en 2007 après une arrestation musclée à Paris. Treize ans plus tard, le gouvernement français va verser 145.000 euros à ses proches afin de solder les poursuites contre la France, a appris lundi l’AFP auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

Le Figaro