Violences policières: pour la chanteuse Camélia Jordana, des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue « se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait » (Vidéo)

708

Invitée sur le plateau de On n’est pas couché (ONPC), la chanteuse Camélia Jordana (née Riad-Aliouane) s’est exprimée sur les accusations de violences policières qui ont marqué la France ces dernières années, et a fait part de son malaise.

« Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic. Et j’en fais partie. Aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés; quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France.  » […] « Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait«  , a notamment déclaré la chanteuse et actrice.

Christophe Castaner « condamne sans réserve » les propos de Camélia Jordana

Christophe Castaner a appellé ce dimanche à « une condamnation sans réserve » des propos de Camélia Jordana. En voulant dénoncer les violences policières, samedi soir dans On n’est pas couché, la chanteuse a « alimenté la haine et la violence » selon le ministre de l’Intérieur: « Non madame, ‘les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue’ ne se font pas ‘massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau' », écrit-il, citant la jeune femme. « Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine et la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. »

BFMTV