Vaccination aux États-Unis : dans l’État de Washington, “Les minorités peuvent s’inscrire s’il y a un créneau disponible. Les Blancs sont placés sur liste d’attente”, selon le Washington Examiner

1180

Dans l’État de Washington, au moins un site de vaccination ne permet qu’aux personnes de couleur de s’inscrire à des rendez-vous de vaccination, tandis que les personnes blanches sont placées sur des listes d’attente.

“L’établissement de priorités vise à remédier aux inégalités et aux obstacles actuels à l’accès aux vaccins, et à faire vacciner en premier les personnes les plus exposées, alors que l’approvisionnement fédéral en vaccins reste limité”, a expliqué Kristen Maki, porte-parole du ministère de la Santé de l’État de Washington, à propos de cette pratique.

Le ministère de la santé afro-américain Reach and Teach est un fournisseur de vaccins qui permet aux utilisateurs de s’inscrire pour la vaccination par le biais d’un planificateur numérique. Les personnes qui utilisent le site pour prendre rendez-vous au Fred Hutch Cancer Research Center le 1er mai sont invitées à indiquer si elles sont de couleur ou blanches.

Les utilisateurs issus des minorités peuvent s’inscrire à un rendez-vous s’il y a un créneau disponible. Les utilisateurs blancs sont placés sur une liste d’attente, et AARTH indique qu’il les contactera si une place se libère.

“La raison pour laquelle nous posons cette question est en partie due au financement que nous recevons”, a déclaré la consultante d’AARTH Twanda Hill au Jason Rantz Show. “Ils veulent savoir. … Nous avons des fonds parce que nous sommes capables d’atteindre les personnes de couleur. Des fonds fédéraux, des fonds d’État, des fonds de comté. Ils veulent savoir qui nous servons.”

Hill a fait valoir que le système n’exclut pas totalement les Blancs, affirmant qu’un petit pourcentage de Blancs sur la liste d’attente obtient un rendez-vous pour un vaccin. Les personnes qui mentent sur leur race ne sont pas non plus renvoyées lorsqu’elles viennent se faire vacciner.

Le ministère de la Santé de l’État n’a pas répondu immédiatement à la demande de commentaires du Washington Examiner sur la légalité de cette pratique. […]

The Washington Examiner via Fdesouche