Une vidéo de Daesh révèle le chef de file présumé des attentats perpétrés au Sri Lanka

24

Dans une vidéo de l’Etat islamique diffusée mardi soir par son agence de propagande « Amaq », on aperçoit plusieurs hommes jurer allégeance à Daesh. « Nous jurons allégeance (…) et de lui obéir sur tout, que ce soit dans des conditions faciles ou difficiles », disent ces hommes, avant de louer le dieu Allah.

Si la vidéo n’a pas pu être datée ni authentifiée par Reuters, un seul homme apparaît le visage découvert : il s’agit de Mohamed Zahran, un prédicateur marginal parlant tamoul de l’est du Sri Lanka, qui serait peut-être, selon les services de renseignements du pays, à l’origine des attaques meurtrières de Pâques.

L’homme était bien connu pour ses positions radicales et plusieurs organisations musulmanes auraient tenté de mettre en garde le Gouvernement contre les idées islamistes de Zahran, après qu’il eut commencé à diffuser des messages en faveur de l’État islamique. Le Sri Lanka compterait 200 adeptes du prédicateur terroriste.

Dans une vidéo, il aurait même été aperçu en train de menacer la foule : « Devant la force d’un moudjahidine, votre armée, votre police et vos services de renseignements sont tous voués à l’échec « , aurait lancé M. Zahran.

Selon un rapport de renseignement du 11 avril dernier, Mohammed Zahran était basé dans la ville de Katthankudy, dans l’est du pays, qui a une forte présence musulmane sur la côte est du Sri Lanka. Avec ses palmiers dattiers et ses douzaines de mosquées wahabites, cette ville est connue sous le nom d' »Arabie saoudite en mer », selon Hilmy Ahamed, le vice-président du Conseil musulman du Sri Lanka.

Le gouvernement a déclaré mercredi que neuf kamikazes, dont une femme, avaient participé aux attentats du dimanche de Pâques, qui ont fait plus de 350 morts et 500 blessés.

Reuters