Une proposition de loi contre l’écriture inclusive déposée par plusieurs députés

676

Une proposition de loi portée par le RN visant à interdire l’usage de l’écriture inclusive par «toute personne morale ou privée bénéficiant d’une subvention publique» a été déposéele 28 juillet à l’Assemblée nationale, par plusieurs députés, dont Marine Le Pen, Emmanuelle Ménard ou encore Joachim Son-Forget.

«Si l’égalité entre les femmes et les hommes est un objectif qui doit être défendu de manière résolue, ce n’est pas en incluant dans la langue une visibilité accrue du féminin jusqu’à la rendre désunie, créant une confusion qui confine à l’illisibilité, que l’objectif sera atteint».

RT