Une mosquée géante bientôt construite dans le sud de Montpellier ?

919

Lengadoc Info L’imam très controversé Mohamed Khattabi est-il sur le point de concrétiser son projet Aïcha, à savoir la construction d’une mosquée géante dans le sud de Montpellier ? C’est en tout cas ce qu’a annoncé ce dimanche l’association Aïcha dont il est l’imam.

Une mosquée de 3 000 m2 dans le sud de Montpellier

Le rêve de l’imam Khattabi est-il en train de se réaliser ? Ce maroco-canadien, qui a été l’iman de la grande mosquée de la Paillade pendant 10 ans avant d’être mis à la porte en 2013, s’est lancé depuis plusieurs années dans la construction d’un centre cultuel musulman, le projet Aïcha.

Après une tentative avortée en 2014 d’acheter un terrain de 35 000 m2 à Lattes, la page Facebook du projet Aïcha a annoncé ce dimanche que l’association était parvenue à acheter un terrain de 3 000 m2 « en plein cœur de Montpellier Sud ». Pour cela, l’association aurait réuni la coquette somme de 1,2 million d’euros et se lance désormais « dans l’étape 2 du projet, à savoir la construction du centre ».

Mohamed Khattabi, un imam très controversé

Mohamed Khattabi a souvent fait parler de lui ces dernières années. A plusieurs reprises, l’imam a tenu des propos qui pourraient être qualifiés de radicaux lors de ses prêches. En 2015, il avait décrit les femmes comme égoïstes par nature. Le jour même des attentats du 13 novembre au Bataclan et au Stade de France, il avait déclaré dans un prêche :

«Ô Allah, (…) soutiens tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!».

Quelques jours plus tard, il a été assigné à résidence dans le cadre de l’état d’urgence.

En 2016, il avait expliqué toujours dans un prêche qu’un homme pouvait « consommer » son mariage avec sa femme du moment qu’elle était pubère, et de préciser qu’une « fille peut devenir pubère à 9 ans, 8 ans, 10 ans, 11 ans ». La même année, Mohamed Khattabi a été condamné à six mois de prison avec sursis pour recel de fraudes aux allocations et « travail dissimulé ».

Plus récemment, en 2019, l’imam a demandé aux musulmans de ne pas faire de dons pour la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris après l’incendie qui avait ravagé la cathédrale.

Photos : DR/ Projet Aïcha

Lengadoc-info.com