Une carte de France de la “nature sauvage”

601

C’est à une tâche passionnante et utile que se sont attelés trois chercheurs français et britanniques: l’élaboration d’une carte de France de la “naturalité.”

En combinant divers indicateurs- l’intégrité du paysage -le degré d’autonomie laissé à la nature- et la continuité de l’écosystème dans l’espace, trois chercheurs sont parvenus à colorer une carte de France en fonction de ses divers degrés de naturalité, allant du vert au rouge, en passant par le jaune et l’orange.

Le géographe Adrien Guetté, l’un d’entre eux, qui a présenté cette nouvelle grille de lecture de notre territoire au Congrès mondial de la Nature à Marseille, précise que “même si les régions de montagne se détachent fortement”, ils “ont été surpris de constater qu’il existe une multitude de petites zones apparemment sauvages éparpillées sur tout le territoire”.

Cette cartographie a donné lieu à  plusieurs applications pratiques. Elle a ainsi permis de tracer le contour des 10% de territoire les moins touchés par l’activité humaine et qui devraient bénéficier d’une forte protection. Cette intéressante carte devrait également aider les décideurs locaux à dessiner de nouvelles aires protégées, d’autant que, selon Jonathan Carruthers-Jones, de l’université de Leeds, “l’outil est suffisamment précis pour être utilisé à l’échelle départementale”.

Alors que, jusqu’à présent, l’effort de conservation était surtout porté à considérer le nombre d’espèces dans un endroit donné, cette nouvelle approche qui prend en compte la naturalité des habitats et des paysages vient en complément. L’idée de sauvegarder des lieux choisis pour leur caractère sauvage fait heureusement son chemin dans le monde scientifique.

C.Haudelisle