Un policier va être jugé pour avoir qualifié Adama Traoré de « repris de justice » et de « violeur », en 2017

495

Les faits incriminés se sont produits le 22 juillet 2017. Un voyageur qui se rend à la marche organisée à Beaumont-sur-Oise, en hommage à Adama Traoré, un an après sa mort, est contrôlé par un policier. La personne qui l’accompagne filme la scène, et demande aux trois agents présents: « Vous savez où on va ? » L’un des policiers répond : « Ouais, sauver… euh quoi ? Un repris de justice, c’est très bien ! Un violeur, c’est très bien. » Partagée sur internet, la vidéo suscite immédiatement la colère de la famille d’Adama Traoré.

Il devra répondre des accusations de diffamation et d’injure publique dirigée contre la mémoire des morts.

(…) France Info (FDS)