Un musulman condamné dans le Cher pour avoir refusé de serrer la main de la préfète

1542

Un individu de confession musulmane a été condamné mardi à une amende de 750 euros et au versement de 1.500 euros de dommages et intérêts à l’ancienne préfète du Cher, Catherine Ferrier, pour avoir refusé de lui serrer la main le 7 janvier 2020 au motif que c’était une femme, et que sa religion lui interdisait.

En mars 2018 déjà, le même homme, représentant de l’association Ditib Vierzon (ex-association des travailleurs turcs de la seconde ville du Cher) avait également refusé de serrer la main de Catherine Ferrier, car, avait-il déclaré, « on n’a pas le droit de serrer la main aux femmes », et ce lors d’une cérémonie qui se tenait en hommage au colonel Arnaud Beltrame, tué le 23 mars 2018, par un terroriste islamiste.

Le Berry Républicain Illustration