Un millier de pompiers dans la rue à Strasbourg pour protester contre les agressions dont ils sont victimes

491

Environ un millier de pompiers ont manifesté à Strasbourg ce dimanche 17 janvier afin de protester contre les nombreuses agressions dont ils sont victimes lors de leurs interventions. Camions, sirènes hurlantes, casques et uniformes, les soldats du feu entendaient afficher fièrement leurs couleurs, et ont été applaudis par les passants à plusieurs reprises.

«Nous sommes là pour exprimer tout le désarroi qu’on peut avoir sur les agressions qui sont faites envers les sapeurs-pompiers», explique Yann Scheer, chef de la caserne ouest de Strasbourg. «On a le sentiment d’être pris pour cibles», déplore-t-il. «Avant on était parfois des dommages collatéraux d’interventions compliquées dans certains secteurs. Maintenant on est clairement pris pour cible, comme au Nouvel An», ajoute-t-il.

Le nombre de pompiers déclarant avoir été victimes d’agressions en hausse de 280% en dix ans !

Selon une étude rendue publique le 18 décembre dernier par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), les agressions contre les sapeurs-pompiers ont augmenté de 21% en 2018. L’année dernière, 3 411 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été victimes d’une agression contre 2 813 en 2017. En moyenne, cela représente 7 pompiers agressés pour 10 000 interventions. Toujours selon le rapport, la hausse est continue depuis dix ans… En 2008, 899 soldats du feu avaient déclaré une agression, soit une hausse de 280 % sur dix ans.

« L’augmentation du nombre de déclarations d’agressions peut être due à une augmentation des actes de violences, à une meilleure remontée des informations, à un abaissement du seuil d’acceptabilité des violences ou à une sensibilisation des autorités hiérarchiques sur la nécessité de mieux déclarer les faits », explique l’ONDRP.