Un général émirati accusé de torture élu à la tête d’Interpol

2334

Jeudi 25 novembre, l’assemblée générale de l’organisation internationale de police criminelle, a élu à sa tête pour quatre ans, Ahmed Naser Al-Raisi, un général émirati accusé de torture. Il est visé par plusieurs plaintes en France et en Turquie. La fonction de président est bénévole, à temps partiel et essentiellement honorifique puisque le directeur effectif de l’organisation est son secrétaire général, Jürgen Stock.