Un collectif dénonce une “situation catastrophique” en pédiatrie notamment

2681

Alors que la situation de nos hôpitaux dégénère depuis 30 ans en raison de la politique irresponsable menée depuis 1981, les choses s’aggravent de façon parfois dramatique dans les hôpitaux parisiens et nombre de grandes villes.

Nous n’avions déjà que 5000 lits de réanimation, contre 15000 en Allemagne, et aujourd’hui ce sont 20% du total des lits qui sont au point mort faute de personnel.

Le covid et les mesures folles et liberticides prises par ce gouvernement ont dépeuplé le personnel hospitalier.

Le Collectif inter-hôpitaux dénonce le fait que “ des enfants en situation d’urgence ne peuvent plus être pris en charge par les services compétents en pédiatrie faute de personnel.”

La publication d’une étude dirigée par le président du conseil scientifique indique que 20% des lits des hôpitaux sont fermés en raison du manque de personnel.

Arrêts-maladie et démissions en masse font que l’hôpital ne tourne plus, les urgences sont priées d’attendre, et les interventions chirurgicales repoussées en permanence.

S’ajoute à cela la perspective peu réjouissante des années à venir, car les démissions se retrouvent aussi chez les étudiants, qui, devant cette situation catastrophique, finissent par jeter l’éponge en cours d’études et changent d’orientation.

Surtout ne pas tomber malade, leitmotiv des années 2020.

CH