Un an après les attentats de Trèbes et Carcassonne, 5 nouvelles gardes à vue

204

Elles concernent des personnes résidant dans l’Aude, et visent à déterminer comment le tueur, « fiché S », s’était procuré son arme.

Cinq suspects ont été placés en garde à vue mardi 25 juin au matin, dans le cadre des investigations visant à déterminer comment l’auteur des attentats de Trèbes et Carcassonne, revendiquées par l’organisation Etat islamique (EI) s’était procuré son arme. Ces personnes sont âgées de 19 à 29 ans et résident dans l’Aude, département où ont eu lieu les attaques, qui ont fait quatre morts et quinze blessés en mars 2018.

Radouane Lakdim, 25 ans à l’époque, avait volé le 23 mars 2018 une voiture à Carcassonne dont il avait abattu le passager et blessé le conducteur par balle. Il avait ensuite tiré sur des policiers devant leur caserne, avant d’entrer dans un supermarché Super U à Trèbes où il avait tué un boucher, un client, ainsi que le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s’était livré comme otage à la place d’une femme. Le djihadiste avait été ensuite tué par des membres de l’antenne du groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) de Toulouse.

Le Monde