Ukraine : attaque possible de la Russie

1558

Les occidentaux s’inquiètent. Malgré les démentis réguliers de Moscou, Paris et Washington redoutent une  invasion de l’Ukraine par la Russie et mettent en place une stratégie de dissuasion : rencontre virtuelle entre Biden et Poutine, réunion du G7, appel téléphonique de Macron à Poutine etc.

Il y a aussi les menaces verbales, comme celles du chef de  la diplomatie française qui a évoqué “des conséquences stratégiques massives.” Le renforcement des troupes russes aux frontières semble évident, mais il est à constater également que celui des troupes de l’Otan ne l’est pas moins.

Depuis plusieurs semaines néanmoins, les discours des autorités russes, des media et des think tanks se sont radicalisés et les diplomaties occidentales n’oublient pas les visées de Poutine qui n’a jamais caché vouloir faire revenir l’Ukraine, ainsi que la Géorgie et la Biélorussie dans le giron de la grande Russie. Selon Kiev et Washington, Moscou pourrait attaquer l’Ukraine dès cet hiver, car le contexte politique lui est favorable : les américains ont quitté le proche-orient, le poids lourd Merkel n’est plus là et Macron va être occupé par les élections..

Les russes ont toujours su profiter des opportunités et la ligne rouge définie par Moscou serait  l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan et dans l’UE, que souhaitent les américains.

CH