Tunisie: interdiction du niqab dans les institutions publiques pour des raisons de sécurité

1006

Le chef du Gouvernement tunisien Yousef Chahed a signé une circulaire ce vendredi « interdisant l’accès dans les locaux des administrations et les institutions publiques, à toute personne ayant le visage caché. Cette décision a été prise pour des raisons de sécurité ». Cette décision intervient notamment à la suite d’un double attentat suicide perpétré jeudi à Tunis, la capitale du pays, revendiqué par le groupe État islamique, qui a entraîné la mort de deux personnes et fait 7 blessés.

Jusqu’en 2011, sous le régime de Zine El Abidine Ben Ali, le niqab n’était pas toléré en Tunisie. Le pouvoir rejetait alors l’islamisme. Mais depuis la révolution de 2011, le port du niqab s’est intensifié. En 2014, le ministère de l’Intérieur tunisien avait permis à la police de procéder à un « contrôle renforcé » des personnes portant ce vêtement religieux, justifiant cette mesure par la lutte contre le terrorisme « en raison du recours de suspects au niqab (…) pour se déguiser et fuir la justice ».

7sur7