Transformation de Sainte-Sophie en mosquée. Le gouvernement grec qualifie cette décision de «provocation envers le monde civilisé»

728

Particulièrement remontés, le gouvernement grec et l’Eglise orthodoxe russe ont multiplié les déclarations hostiles face à la décision de la justice turque de révoquer le statut de musée de l’ex-basilique Sainte-Sophie.

En Grèce, pays qui entretient historiquement des relations de rivalité avec son voisin turc, le gouvernement a qualifié ce 10 juillet cette décision de «provocation envers le monde civilisé». «Le nationalisme dont fait preuve le président [turc Recep Tayyip] Erdogan ramène son pays six siècles en arrière», a estimé dans un communiqué la ministre grecque de la Culture Lina Mendoni.

(…) selon la ministre grecque de la Culture, cette décision de justice «confirme qu’il n’y a absolument aucune indépendance de la justice» en Turquie. «Sainte-Sophie est un monument appartenant à toute l’humanité, indépendamment de toute croyance religieuse», a rappelé la ministre grecque de la Culture.

RT