Sri Lanka : le leader islamiste Zahran Hashim figurait bien parmi les kamikazes

392

Le Président du Sri Lanka Maithripala Sirisena a annoncé que Zahran Hashim, le chef du National Thowheeth Jama’ath (NTJ), mouvement djihadiste sri-lankais, est bien mort en perpétrant l’un des attentats suicides qui ont causé la mort de 253 personnes qui assistaient majoritairement à la messe de Pâques dimanche 21 avril.

Âgé d’une quarantaine d’années, le leader islamiste a été aperçu sur une vidéo publiée par l’État islamique accompagné de sept hommes, prêtant allégeance à l’organisation terroriste, avant de commettre les attentats parmi les plus meurtriers dans le monde depuis le 11 septembre 2001.

140 djihadistes activement recherchés au Sri Lanka

Le président sri-lankais a également déclaré vendredi que la police recherchait activement 140 personnes soupçonnées d’avoir des liens avec le groupe de l’Etat islamique à travers le pays, en précisant que que des jeunes sri-lankais étaient impliqués dans ce groupe extrémiste depuis 2013 et que les hauts responsables de la défense et de la police n’avaient pas partagé d’informations avec lui au sujet de ces attaques imminentes.

Reuters / L’Express