Sommet diplomatique sur l’Afghanistan à Moscou

838

Depuis 2017, la Russie organise régulièrement un sommet sur la situation en Afghanistan, avec les délégations des puissances concernées de la région, la Chine,l’Inde,l’Iran et le  Pakistan. Organisé aujourd’hui 20 octobre, ce sommet compte, outre les habituels participants, une délégation des nouveaux maîtres de l’Afghanistan, les talibans.

Les États-Unis, invités, ont décliné leur participation pour cette année, tout en reconnaissant que cette réunion avait été fructueuse par le passé.

Les discussions porteront sur la situation politique mais aussi humanitaire du pays. L’Afghanistan reste en effet économiquement paralysé en raison, depuis l’arrivée des talibans au pouvoir, du gel de ses avoirs mais aussi du coup d’arrêt donné aux aides internationales habituelles. Un tiers de la population serait menacé de famine, selon l’ONU.

Sur le plan politique et sécuritaire,la situation est chaotique, la branche locale de Daesh l’EI-K ayant revendiqué plusieurs attentats meurtriers, notamment à Kaboul, et le gouvernement formé par les talibans n’est pour l’heure reconnu par aucun Etat.

Les grandes puissances, Etats-Unis et Russie notamment, plaident pour la formation d’un gouvernement ouvert à tous les pans de la société afghane et c’est dans ce sens que porteront leurs pressions.

C.H