Saint-Brieuc (22) : une mosquée de 1000 m² et des subventions de la mairie UDI

464

À Saint-Brieuc, la construction d’une mosquée de 1 000 m² est à l’étude dans le quartier Balzac. La vente d’un terrain dédié par la mairie sera décidée en conseil municipal le 20 mai prochain.

Saint-Brieuc : une mosquée à Balzac

Ces dernières années, lorsque nous évoquions sur Breizh-info.com le centre-ville de Saint-Brieuc, c’était très souvent pour traiter de son incroyable morosité économique et des fermetures de commerces successives ou encore de l’insécuritéqui, elle, est toujours des plus florissantes.

Quant à la récente actualité de la capitale costarmoricaine, elle fait cette fois-ci état de la construction d’un nouveau bâtiment. Une mosquée en l’occurrence. De triste réputation pour quiconque connaît Saint-Brieuc, dont le maire est actuellement Marie-Claire Diouron (UDI), le quartier Balzac va donc probablement disposer d’une nouvelle mosquée d’environ 1 000 m². Mais avant que le projet définitif du lieu de culte musulman puisse être définitivement validé, l’association musulmane Averroès doit d’abord avoir un terrain pour la construction.

Pour cela, elle envisage d’acquérir le terrain de l’ancienne piscine, situé rue de Gernugan et actuellement détenu par la ville de Saint-Brieuc. Ainsi, les élus briochins devront se prononcer par vote lors du conseil municipal du 20 mai sur cette vente éventuelle.

Saint-Brieuc : espace culturel et cours de langues

Concernant le prix de la cession, celui-ci est fixé aux alentours de 130 000 euros. L’association Averroès annonce qu’elle va financer intégralement les travaux sans bénéficier d’aides publiques. En plus du lieu de prière, la nouvelle mosquée abritera également un espace culturel avec des cours de cuisine et de langue.

Toutefois, il faut préciser qu’une mosquée (gérée par l’association Averroès) existe actuellement à une centaine de mètres de la future. Mais les musulmans de Saint-Brieuc s’y trouveraient désormais trop à l’étroit… À croire que les adeptes de la religion de Mahomet sont plus nombreux que par le passé dans l’agglomération briochine tandis que la mosquée actuelle peut accueuillir 400 personnes mais sa capacité est devenue insuffisante.

Par ailleurs, d’autres travaux sont aussi prévus dans ce même quartier Balzac, qui va bénéficier du programme de rénovation urbaine. Une rénovation qui a notamment pour objectif de « désenclaver le quartier » et dont le coût est évalué à 51 millions d’euros. La ville de Saint-Brieuc y contribue à hauteur de 9 millions d’euros. Un « enclavement » avec lequel certaines zones pavillonnaires de l’agglomération briochine moins « célèbres » que Balzac doivent quant à elles composer…

Breizh Info