Ronan Kerdraon, maire (PS) de Saint-Brieuc (22) n’envisage pas de démissionner après avoir été condamné pour conduite en état d’ivresse

575

Condamné pour conduite en état d’ivresse, le socialiste Ronan Kerdraon n’envisage pas de démissionner.

Mardi 31 mai 2022, Ronan Kerdraon, président de l’Agglo de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) et maire de Plérin, a été condamné à huit mois de prison avec sursis, l’annulation de son permis de conduire pendant deux mois et une obligation de soins. L’élu a été reconnu coupable d’avoir provoqué un accident de la circulation dimanche 29 mai à Binic-Étables-sur-Mer, après s’être endormi au volant, sous l’empire d’un état alcoolique. L’accident a fait un blessé léger, le conducteur de la voiture qu’il a percuté. Pour autant, Ronan Kerdraon refuse catégoriquement de démissionner : « Le juge n’a pas prononcé de peine d’inéligibilité, je ne vais pas changer mon agenda. Il n’y aura pas de vacances dans les décisions, la vie politique continue, tant à la mairie de Plérin, qu’à l’Agglo de Saint-Brieuc. »