Refoulé de l’Assemblée, Benalla dénonce « un néoconservatisme à la française »

419

L’ex collaborateur d’Emmanuel Macron dénonce un « néoconservatisme à la française » : « Quand on est différent, en France, on est taxé de provocateur. »

« Si l’on te chasse par la porte, rentre par la fenêtre » dit un vieil adage français qu’Alexandre Benalla semble avoir fait sien. Banni par ses anciens amis de La République en marche, l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron n’a pas fait le deuil de sa vie politique. Depuis des mois, il laissait planer à son sujet les plus folles rumeurs, notamment à propos de ses ambitions électorales. En octobre se diffuse ainsi sur les réseaux sociaux le bruit qu’il serait candidat à Saint-Denis, pour les élections municipales de mars 2020. Quelques jours plus tard, l’intéressé alimente les « on-dit », affirmant, devant plusieurs journalistes : « On peut faire de Saint-Denis une ville culturelle, touristique, sportive ! Sur le terrain, je n’ai eu que des réactions positives. » Avant d’annoncer, en décembre, qu’il ne se présentera finalement pas à la mairie.

L’Express