Réforme des retraites : un millier de CRS épuisés demandent à voir un médecin après l’annonce d’Edouard Philippe

417

Ce mercredi 11 décembre la contestation conte la réforme des retraites monte d’un cran. à 14h00, plus de mille CRS à travers la France ont demandé à voir un médecin généraliste, se disant épuisé. La grande majorité d’entre eux pourrait se voir prescrire un arrêt de travail dans les heures ou jours qui suivent alors que les trois principaux syndicats de police, Unité SGP-FO, Alliance et l’UNSA ont appelé à un « Black-Out ».

Un appel auquel des centaines de CRS ont répondu aujourd’hui puisqu’ils sont des centaines à s’être placés en position de « consultant » ce mercredi matin, c’est à dire à avoir signalé qu’ils allaient consulter un médecin généraliste dans la journée. Les fonctionnaires concernés ne travailleront donc pas ce mercredi et annonceront la durée de leur indisponibilité après avoir vu leur médecin.

Dans plusieurs compagnies, il n’y a plus suffisamment d’effectifs disponible pour assurer les mission prévues car les CRS souhaitant consulter un médecin ne travaillent plus a partir d’aujourd’hui. A la CRS 42 de Saint-Herblain, plus aucun policier n’est disponible depuis ce midi.

Actu 17