Quand Schiappa accusait Lagarde de «détournement de fonds publics»… avant de supprimer son post

592

Alors que Marlène Schiappa se félicite de la nomination de Christine Lagarde à la tête de la BCE, un tweet dévoile que celle-ci n’a pas toujours été tendre avec l’ex-patronne du FMI. En 2016, elle l’accusait de «détournement de fonds publics».

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, aurait-elle perdu la mémoire ? Présente dans le studio de Radio Classique, face à Guillaume Durand le 3 juillet, l’ancienne conseillère municipale du Mans a déclaré, à propos des nominations récentes aux postes clefs de l’Union européenne, dont celle de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne : «Nous visons un moment historique : deux femmes à la tête de l’Europe, grâce au président Emmanuel Macron qui a fait de la parité un enjeu de ces nominations. Rappelons aussi les grandes compétences de Christine Lagarde !»

Mais lorsqu’on s’intéresse de plus près aux déclarations de la ministre, un tweet daté de fin 2016, alors qu’elle était adjointe au maire du Mans, refait surface. «Lagarde. Il ne s’agit pas de « négligence » mais de « détournement de fonds publics commis grâce à… »», avait-elle écrit sur le réseau social.

RT France