Homophobie : La Tanzanie privée d’aide

313

Le Danemark a décidé de retenir une aide de 7,5 millions d’euros initialement destinée à la Tanzanie suite aux propos homophobes tenus par son président Paul Makonda.

Droits de l’homme : Une priorité pour le Danemark

Ulla Tornaes, ministre de la coopération du développement du Danemark, a déclaré que le respect des droits de l’homme était crucial pour le Danemark. La ministre s’est sentie « concernée » par le développement « négatif » de la Tanzanie, et plus particulièrement par les déclarations homophobes d’un homme politique important du pays. Cette dernière à finalement décidé de retenir les 7,5 millions d’euros de fonds destinés à venir en aide au développement de la Tanzanie. Le Danemark est le deuxième pays donateur le plus important de la Tanzanie.

Une chasse aux homosexuels

Paul Makonda, gouverneur chrétien de la province de Dar es Salaam (Tanzanie) à lancé une campagne anti-gay en appelant la population à dénoncer les homosexuels via les réseaux sociaux. Ce dernier à déclaré que l’homosexualité :  « foule au pied les valeurs morales des Tanzaniens et de nos deux religions chrétienne et musulmane« .  « Je sais que lorsque je dénonce l’homosexualité, il y a des pays qui sont fâchés contre moi. Mais je préfère courroucer ces pays que courroucer Dieu« . « Ces homosexuels s’en vantent sur les réseaux sociaux. A partir d’aujourd’hui (lundi) jusqu’à dimanche, donnez-moi leurs noms« .

L’homosexualité est actuellement punie d’une peine minimale de trente ans en Tanzanie, pouvant aller jusqu’à la prison à perpétuité.

Paul Makonda, gouverneur de la région de Dar es Salaam