Prison ferme requise contre deux militants antispécistes jugés à Lille

299

Le parquet de Lille a requis dix et six mois de prison ferme contre deux des quatre militants antispécistes poursuivis pour avoir vandalisé ou incendié des restaurants et boucheries des Hauts-de-France ces derniers mois.

«Aujourd’hui, ce n’est pas le procès du spécisme ou de l’antispécisme (…) C’est le procès de délinquants» qui ont commis «des faits graves», notamment «par leur nombre et leur réitération», a déclaré le procureur Eric Fouard, notant «la préméditation» mais aussi une «escalade» et une «progression dans les actes».  Le Figaro