Premier procès d’un policier depuis le début du mouvement des Gilets jaunes

197

Ce jeudi, un fonctionnaire de police comparait devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir jeté un pavé sur des manifestants lors de la mobilisation du 1er mai. Depuis un an, et le début du mouvement des «gilets jaunes», les plaintes pour «violences policières» se sont multipliées au fil des manifestations mais aucune n’avait pour le moment abouti à un procès. Un deuxième dépositaire de l’ordre public doit comparaître devant le même tribunal avant la fin de l’année pour avoir giflé un homme lors de la même manifestation.

18 affaires confiées à des juges d’instruction

Le procureur de Paris Rémi Heitz annonçait mercredi 7 novembre que deux policiers avaient été renvoyés en correctionnelle pour des violences présumées lors de manifestations de gilets jaunes, tandis que 18 affaires avaient été confiées à des juges d’instruction. Au total, ce sont 212 enquêtes qui ont été confiées à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) par le parquet de Paris, a précisé le procureur dans un communiqué, 146 d’entre elles ont été clôturées par les enquêteurs.