Le Portugal enquête après le décès d’une infirmière venant d’être vaccinée

21797
Les autorités sanitaires portugaises enquêtent sur la mort subite d’une assistante de chirurgie pédiatrique à Porto, présentée comme étant en «parfaite santé» lorsqu’elle a reçu le vaccin Pfizer contre le coronavirus.

Sonia Azevedo, 41 ans et mère de deux enfants, travaillait comme assistante chirurgicale à l’Instituto Portugues de Oncologia (IPO), un hôpital d’oncologie de Porto. Elle faisait partie des 538 travailleurs de la santé de l’IPO qui ont reçu leur première dose du vaccin Pfizer-BioNTech mercredi dernier. Elle a dîné avec sa famille normalement le soir du Nouvel An avant d’être retrouvée morte au lit le lendemain matin.

«Nous ne savons pas ce qui s’est passé. Tout s’est passé rapidement et sans explication », a déclaré la fille de la défunte, Vania Figueiredo. «Je n’ai rien remarqué de différent chez ma mère. Elle allait bien. Elle avait juste dit que la région où elle avait été vaccinée lui faisait mal, mais c’est normal… »

« L’explication de la cause du décès suivra les procédures habituelles dans ces circonstances » , a ajouté l’hôpital. L’autopsie d’Azevedo était prévue pour lundi.

RT