Iran : une militante des droits humains condamnée à 38 ans de prison et 148 coups de fouet

584

Un tribunal de Téhéran a condamné la militante iranienne des droits de l’Homme Nasrin Sotoudeh à 38 ans de prison et 148 coups de fouets pour « conspiration contre le système » et pour avoir « insulté le guide suprême Ali Khamenei », selon ISNA.

Nasrin Sotoudeh était poursuivie pour sept chefs d’accusation, parmi lesquels «divulgation d’informations dirigées contre l’État, espionnage et apparition devant l’autorité judiciaire sans hijab islamique». Elle est notamment connue pour son soutien envers les femmes qui manifestent contre le port du voile dans son pays.

N. Sotoudeh avait reçu le « prix Sakharov pour la liberté de l’esprit » en 2012 par le Parlement européen.

«J’ignore à combien d’années elle a été condamnée pour chacune des charges, car ma conversation avec Nasrin n’a duré que quelques minutes et que nous ne sommes pas entrés dans les détails», a rapporté son mari  Reza Khandan au Center for Human Rights in Iran (CHRI).

Sputnik /RFI Mediapart / Francetvinfo