Pollution aux masques chirurgicaux. Les animaux en danger (Vidéo)

932

L’obligation délirante du port du masque et la généralisation des masques chirurgicaux ont d’autres conséquences que celles de chercher à terroriser la population.

On a commencé à les voir trainer par terre, dans les rues, les parcs et les forêts… Aujourd’hui on les retrouve même au fond des mers. Les spécialistes tirent la sonnette d’alarme face à ce fléaux mondial. Les masques et les gants représentent une menace pour la vie sous-marine. Les animaux, comme les tortues de mer, les confondent avec les méduses. L’ensemble de la chaîne alimentaire est en danger. Un masque jetable se dégrade au bout de 450 ans.

Cette nouvelle pollution vient s’ajouter au 8 millions de tonnes de déchets plastiques déversés dans les océans chaque année. En surface ce n’est pas mieux. Les élastiques des masques s’avèrent dangereux aussi pour les oiseaux, avec un risque d’enchevêtrement pour leurs pattes. A tel point que Les associations de protection des oiseaux demandent aux particuliers de couper les élastiques de leur masques avant de jeter le tout dans une poubelle fermée.