Plus de 9000 décès à domicile n’auraient pas été pris en compte dans les statistiques officielles en France, selon un syndicat de médecins

581

Dimanche 26 avril, le bilan officiel de l’épidémie due au coronavirus en France s’élevait à 22.856 morts, avec selon la Direction générale de la Santé 14.202 décès dans les hôpitaux, et 8654 victimes dans les maisons de retraite et autres établissements médico-sociaux. Mais, selon le syndicat des médecins MG de France, la barre des 30.000 morts aurait déjà été franchie. En effet, selon la principale organisation de généralistes du pays, le coronavirus aurait en effet tué plus de 9000 personnes à leur domiclie. Des décès qui ne sont pas comptabilisés dans les bilans que communique tous les soirs Jérôme Salomon, numéro 2 du ministère de la Santé.

« Nous avons fait une enquête auprès des médecins généralistes. Nous avons eu beaucoup de réponses, 2.339 réponses exactement. Ces médecins, on leur a demandé combien ils avaient vu de patients et on leur a demandé aussi combien, dans leur patientèle, de patients à domicile étaient décédés du Covid-19 », a expliqué auprès de franceinfo Jacques Battistoni. Résultat de cette enquête : il y aurait environ 9000 décès à domicile entre le 17 mars et le 19 avril. Un chiffre « très dérangeant » qui « confirme que la France est l’un des pays les plus touchés », a par ailleurs déclaré le président du syndicat MG France au JDD.

(…) LCI