Pluie d’amendes à Paris – Thibault Bastide

690

Après deux semaines de confinement, le procureur de Paris, Rémy Heitz, a dressé le bilan des verbalisations dans la Capitale. Depuis le 18 mars dernier, plus de 25 000 verbalisations ont été réalisées à Paris. Les forces de police auraient procédé à 303 000 contrôles dont 26 000 samedi et 14 000 dimanche. Sur 10 contrôles, plus de 9 personnes sont en règle, un signe positif malgré les récalcitrants, selon les dires du procureur.

Si la majorité des cas concerne des verbalisations de 135 euros, d’autres risquent des peines bien plus lourdes. En cas de récidive, c’est une contravention plus grave, 200 euros, et cela peut être un délit s’il y a réitération à quatre reprises. A ce moment, ils risquent une peine de prison de six mois et une amende de 3 750 euros. Une dizaine d’individus serait concernée et certains sont dans l’attente d’une comparution immédiate.

Pour autant, Rémy Heitz envisage de remplacer les peines pénales par des peines d’intérêt général notamment dans les hôpitaux après l’épidémie. Une sanction pédagogique pour leur faire comprendre ce qui a été le trouble causé par leur comportement.

Par ailleurs, 2 391 contrôles ont été opérés chez les commerçants et  60 contraventions ont été délivrées pour ouverture d’un commerce non essentiel.

Thibault Bastide