Philippines : permis de tuer pour faire respecter le confinement – Thibault Bastide

370

Rodrigo Duterte ne plaisante pas avec le confinement. Lors d’une allocution télévisée, le président philippin, connu pour ses prises de positions très dures, a invité les forces de police à faire usage de leurs armes quand cela serait nécessaire, pour lutter contre la propagation du coronavirus. Par un très laconique “ Tuez-les par balle”, le chef d’Etat n’est pas passé par quatre chemins pour prévenir les contrevenants au confinement. Par ailleurs, Rodrigo Duterte  a déclaré que toute maltraitance contre le personnel médical était un crime grave qui ne serait pas toléré.

Le président philippin a donc décidé de durcir le ton alors que la situation se dégrade de jours en jours dans l’archipel. Le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination, tous au cours des trois dernières semaines, et les nouveaux cas d’infection sont désormais signalés par centaines quotidiennement.

La capitale Manille a bloqué les accès routiers pour lutter contre l’épidémie. Avec 12 millions d’habitants, cette mégapole voit ses vols intérieurs au départ et à destination de la capitale annulés et les rassemblements publics interdits pour un mois. Il est également interdit d’entrer et de sortir de la capitale, sauf pour les personnes justifiant devoir y travailler, et un couvre-feu sera imposé entre 20h et 5h. L’ensemble des établissements scolaires ont été fermés.

Thibault Bastide