Persécutions chrétiennes au Népal

515

Malgré une liberté religieuse relative au sein de la république laïque népalaise, les communistes au pouvoir font preuve de discrimination à l’égard des minorités, notamment envers les communautés chrétiennes du pays.

On observe au Népal une nouvelle répression contre les chrétiens, alors que plus d’une dizaine d’affaires de persécution contre leurs communautés ont été rapportées cette année. Cette tendance a empiré suite au nouveau Code pénal qui a été instauré en août 2017. Même s’il comprend davantage de clauses contre les discriminations, il n’a certainement pas fait progresser la liberté religieuse dans le pays. En juillet, un couple étranger, accusé de prosélytisme, a été condamné à payer deux amendes de 50 000 roupies (438 US$) et a été reconduit à la frontière par le département de l’immigration.

(…) Le Népal est considéré comme un pays relativement tolérant envers les minorités religieuses, malgré les violences répétées entre les hindous et les musulmans et les exemples de persécution contre les chrétiens. Toutefois, le comportement discriminatoire de certaines personnalités et de certains petits groupes extrémistes est un signe inquiétant. Alors que le Népal, comme beaucoup de pays, devient de plus en plus hétérogène, de plus en plus d’habitants se retrouvent opprimés à cause de leurs traditions religieuses et culturelles. La question reste en suspens quant à la capacité du gouvernement communiste de favoriser un comportement plus raisonnable de la part de la majorité hindoue, en défendant les droits des étrangers et des migrants. Le sécularisme népalais n’est pas absolu, dans le sens où la religion n’est pas réprimée totalement, et le pays peut encore s’épanouir, à condition de lutter contre les discriminations et de soutenir toutes les cultures et croyances religieuses au Népal.

L’observatoire de la Christianophobie