Origine du coronavirus : Mike Pompeo aurait des « preuves » contre le laboratoire chinois

706

Washington enquête actuellement sur les origines du Covid-19. Les États-Unis regrettent le manque de coopération des autorités chinoises.

Ce dimanche 3 mai, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a affirmé qu’il existait un « nombre significatif de preuves » que le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie. « Il existe des preuves immenses que c’est de là que c’est parti », a insisté le secrétaire d’État américain sur la chaîne ABC, refusant de dire s’il pensait que le virus avait été libéré intentionnellement par Pékin. « La Chine est connue pour sa propension à infecter le monde et à utiliser des laboratoires ne respectant pas les normes », a-t-il développé. « Ce n’est pas la première fois que le monde est mis en danger à cause de virus provenant de laboratoires chinois. »

Le Point